Observatoire des media

ACRIMED

Promotion de l’astrologie sur France Info : Philippe Vandel passe les plats à Élizabeth Teissier

par Laurent Dauré,

Nous avons déjà remarqué (voir cet article) que les interviews que mène Philippe Vandel dans son émission sur France Info – « Tout et son contraire » – relèvent souvent du bavardage promotionnel, genre par ailleurs très répandu dans les médias dominants. Le service public de l’information se transforme alors en service de la promotion personnelle ; des « personnalités » déjà très médiatisées pour la plupart racontent quelques anecdotes et se voient offrir la possibilité de parler de leur « actualité », c’est-à-dire de faire de la réclame pour ce qu’elles ont à vendre. L’émission du 27 mai 2013 (que l’on peut réécouter ici) ajoute au ronron promotionnel une circonstance aggravante : recevant ce jour-là l’astrologue vedette Élizabeth Teissier, Philippe Vandel se livre avec elle à un exercice de promotion de l’astrologie. Étonnamment, comme nous le verrons, le « cahier des missions et des charges de Radio France » ne prévoit pas une telle pratique...

En campagne de promotion pour son énième livre d’élucubrations pseudo-scientifiques (Est-il votre Mars, est-elle votre Vénus ?, XO Éditions, 2013 [1]), la célèbre astrologue Élizabeth Teissier est sous une bonne étoile médiatique le 27 mai 2013. Voici comment Philippe Vandel la présente : « Vous êtes considérée comme la première des astrologues, en quantité et en qualité [par qui ?]. Vous êtes non seulement la plus célèbre mais également celle qui vend le plus de livres, vous êtes même traduite en chinois [Raël aussi]. Vous êtes également le punching ball préféré, à cause de votre notoriété, des anti-astrologie [on ne saura rien des arguments de ces terribles empêcheurs de prédire en rond]  ; mais ce qui frappe c’est que vous revenez sans cesse, et avec un courage indéniable, à la charge. » Et qui lui ouvre en grand les portes médiatiques pour exprimer cette obstination ?...

La suite de l’interview est à l’avenant, Philippe Vandel adoptant une attitude sinon favorable, du moins ouverte, vis-à-vis de l’astrologie. Il écoute patiemment les propos farfelus d’Élizabeth Teissier, voire abonde dans son sens. Avec des interventions d’une grande pertinence, comme celle-ci par exemple : « Quelque chose m’a beaucoup amusé évidemment, enfin va beaucoup amuser tout le monde, [...] il y a les couples célèbres que vous passez à votre crible, y compris François Hollande et Valérie Trierweiler ». Très enthousiasmé par l’analyse astrologique comparée du couple Valérie Trierweiler-François Hollande (un « couple complémentaire », selon Élizabeth Teissier, comme Angelina Jolie et Brad Pitt...) et du couple Ségolène Royal-François Hollande, qui d’après les étoiles fonctionne mieux, « surtout sur le plan cul [l’astrologue fait ici un faux lapsus], euh pardon, sur le plan sexuel », Philippe Vandel approuve, hilare : « Mais non mais ça se calcule ! »

Disciple appliqué, lorsque l’astrologue affirme que Valérie Trierweiler et François Hollande forment « un couple où il y a une grande attraction parce que c’est l’attraction des contraires  » et ajoute « vous voyez ? » pour s’assurer que le journaliste la suit dans son « raisonnement », celui-ci répond : « Oui  ». Et Philippe Vandel, soucieux de sa mission de service public, se fait le porte-parole du bon sens populaire : « vous savez quoi ? on est tous en train de penser à Valérie Trierweiler, on est en train de se dire est-ce que le président a pas fait une erreur. »

Philippe Vandel poursuit : « sur TF1 dans l’émission "50 mn inside", vous avez fait le thème astral de la petite Giulia Sarkozy, et vous annoncez qu’elle va avoir des idées gauchistes ». Le journaliste « impertinent » et « décalé » admet sans protester l’« explication » que donne ensuite Élizabeth Teissier : « C’était une interprétation à partir du fait que je voyais qu’il y avait justement en comparant le thème du père avec le thème du bébé, qu’il y avait une opposition de Mars dans le thème de bébé par rapport à Sarko. Et je me suis dit il va y avoir des discussions très chaudes entre les deux, et donc je me suis dit, j’ai interprété, je me suis dit, elle ne sera pas d’accord avec lui, voilà, c’est tout. »

Toujours sur le cas de Giulia Bruni-Sarkozy [2], Philippe Vandel enchaîne : « Plus profond, vous dites "elle a Vénus en Scorpion, qui est la position des vamps, c’est une épicurienne, à tous les niveaux d’ailleurs".  » Et lorsque l’astrologue affirme « vous savez, le Scorpion c’est le signe du sexe », Philippe Vandel répond : « Ouais. » On appréciera le propos, comme les termes employés, particulièrement appropriés pour évoquer une enfant âgée de… 18 mois ! Après « l’esprit Canal » [3], l’esprit astral...

Élizabeth Teissier est selon l’animateur de France Info « la plus célèbre des astrologues et pas seulement en France » (il ne se demande pas si c’est un motif légitime de reconnaissance), mais il y a un sujet fâcheux : les prédictions ratées. Philippe Vandel l’aborde avec beaucoup de prudence, il ménage son invitée aux pouvoirs surnaturels : « beaucoup de vos prédictions se sont avérées exactes, d’autres semblent ne s’être jamais concrétisées. Comment l’expliquez-vous et comment avez-vous ce courage de revenir sans cesse à la charge dans les émissions ? »

Manifestement intimidé par « la première des astrologues, en quantité et en qualité », il ne mentionnera pas les travaux abondants et argumentés des opposants à l’astrologie [4] et se contentera de citer – presque en s’excusant – quelques fausses prédictions.

Mais comme l’émission de Philippe Vandel a pour nom « Tout et son contraire », ne doutons pas qu’un représentant de l’« anti-astrologie » sera prochainement invité sur France Info. On peut se demander au passage pourquoi il y a des astrologues célèbres mais aucun opposant à l’astrologie un tant soit peu médiatisé.

Et lorsque Élizabeth Teissier défend son gagne-pain : « même si l’astrologue se trompe, l’astrologie, elle, elle ne se trompe jamais » ; « je calcule, tout ça c’est des programmes d’ordinateur, et moi j’interprète. L’astrologie c’est à la fois des mathématiques, de l’astronomie et de l’interprétation, à l’aide des symboles des planètes. Donc c’est un savoir qu’on apprend, etc. Et il faut beaucoup d’intuition et aussi de chance », là encore, Philippe Vandel, compréhensif, n’a rien à redire.

Si l’on prend connaissance des « textes de référence des professionnels de Radio France » énumérés sur ce site Internet [5], on constate que la façon dont Philippe Vandel a interviewé Élizabeth Teissier est contraire à l’esprit, voire à la lettre, de ces documents.

Comment, en effet, concilier une présentation favorable de l’astrologie, que l’on peut légitimement considérer comme une escroquerie relevant de l’exploitation de la crédulité et de la superstition, avec ce qui est censé être le tout premier des devoirs du journaliste : « Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité » (Charte de Munich) ?

Nous suggérons à Philippe Vandel de se plonger dans cette précieuse littérature et de ne pas écouter l’horoscope qui lui avait sans doute conseillé pour cette dernière semaine de mai : « Votre métier vous pèse ces jours-ci, écoutez vos envies, innovez, osez sortir des sentiers battus, vous écarter du carcan qui étouffe votre créativité naturelle, et surtout, faites-vous plaisir au travail ! »

Laurent Dauré

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1On peut lire dans la présentation disponible sur le site de l’éditeur que ce livre a pour ambition de fournir des réponses aux questions suivantes : « Votre couple est-il béni des astres ? Votre dernier coup de foudre fera-t-il rimer amour avec toujours ? Quelles sont les résonances planétaires qui vous relient à votre enfant ou à votre meilleur(e) ami(e) ? » On comprend qu’il était urgent d’inviter Élizabeth Teissier pour éclairer les auditeurs de France Info.

[2On peut prendre connaissance de la version longue de ces fascinantes prédictions sur le site – non moins fascinant – d’Élizabeth Teissier.

[3Philippe Vandel a été chroniqueur et présentateur sur Canal+, on parlait alors d’ « esprit Canal » pour qualifier le style de la chaîne privée.

[4Voir par exemple la rubrique consacrée à l’astrologie sur le site Internet de la revue Science & pseudo-sciences, publication de l’Association française pour l’information scientifique (AFIS). Quant aux critiques adressées plus particulièrement à Élizabeth Teissier, la notice Wikipédia de l’astrologue en rend compte.

[5Notamment la Charte des devoirs professionnels des journalistes français adoptée en 1918, la Charte de Munich de 1971 (qui reprend et étend la précédente), ainsi que le Cahier des missions et des charges de Radio France.

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !