Observatoire des media

ACRIMED

Tract

« OPA de Laure Adler sur les chaînes de Radio France » (SNRT-CGT)

Le 26 août 2005, Laure Adler, remplacée à la direction de France Culture par David Kessler, présentait pour la dernière fois la « grille » de la station. Productrice et présentatrice du magazine « Permis de penser » sur Arte et bénéficiaire de la chronique « Info poche » créée en cette rentrée sur France Info, elle s’octroie l’émission « A voix nue » sur l’antenne de ... France Culture.

Nous publions ci-dessous un tract du SNRT-CGT de Radio France (Acrimed)

Directrice indéboulonnable sous plusieurs présidences, Laure Adler a su s’imposer en donnant des gages à tous les courants politiques dominants.

Ex Directrice, elle boucle la grille de rentrée en se faisant une place de choix !

Laure Adler s’offre la tranche de programme quotidienne, prestigieuse et ouvrant à de sérieux droits d’auteurs : « A voix nue ! »

Au-delà de la manière, le fond :

Comment peut-on accepter qu’une émission, bien collectif de France Culture et rare espace offert aux producteur(e)s tournants, se voie appropriée par une seule productrice ?

Alors que cette émission exigeante nécessite une profonde connaissance de l’œuvre et de la personnalité, peut-on supposer qu’une productrice omniprésente sur les chaînes de Radio France (France Info, Le Mouv’, France Culture), de la télévision et de l’édition, aura l’investissement nécessaire ?

La connivence « people » ne va-t-elle pas remplacer la connaissance ? La superficialité remplacera-t-elle la profondeur ?

Laure Adler aurait-elle décidé de gagner sa place aux livres des records ?

Paris, le 29 août 2005

 
  • Enregistrer au format PDF

À la « Une » des Inrocks : sexe ou sexisme ?

L’hebdomadaire qui refuse les normes, mais pas trop.