Observatoire des media

ACRIMED

Magazine n°2 : « Complots »

Pendant l’été vous pouviez acquérir Le Plan B n° 3 et Le Magazine d’Acrimed n°2 en un seul lot.

Désormais, vous pouvez/devez acquérir Le Magazine d’Acrimed n°2 séparément (Bon de commande ci-dessous)

Au sommaire

... en 12 pages.

- Complots... (page 1)

« Théoriciens du complot » depuis la naissance de notre association (du moins si l’on en croit nos adorateurs), nous devons révéler au grand jour celui que nous fomentons, avec la complicité du Plan B et d’autres réfractaires, contre l’ordre médiatique existant : contre les forces économiques anonymes qui l’organisent, les rapports hiérarchiques qui le charpentent et les princes qui le gouvernent. Il était temps de déjouer nous-mêmes cette conspiration. Et puisque Le Plan B - l’une de nos succursales non franchisées - en fait partie et nous offre l’hospitalité, nous avons installée dans sa vitrine quelques-unes des armes que nous avons accumulées.

- Il sera bientôt une Présidentielle (pages 2 et 3) :

Le microcosme politico-médiatique, oubliant les débâcles d’avril 2002 ou de mai 2005, se délecte à personnaliser, opposer, pronostiquer et prescrire.

- Médias et compétition : les bons clients
- Médias et prescriptions : les bons choix

- Où va Radio France ? (pages 4 et 5)

S’il existe bien un secteur public de l’audiovisuel, qui peut croire qu’il soit un véritable service public ? France Télévisions est, pour l’essentiel, une marque dégriffée semblable aux télévisions commerciales. Mais Radio France ? Même France Culture n’échappe pas aux dérives du journalisme de connivence et de marché. Alors que dire de France Inter ?

- La casse de France Inter
- Pour la défense de France Culture

- Les maîtres à penser de la Presse Quotidienne Régionale
(pages 6 et 7)

Les observateurs des médias négligent trop souvent la Presse Quotidienne Régionale : la plus diffusée, en position de monopole dans la quasi-totalité de nos belles Provinces, en proie à des concentrations dévorantes.

- Ouest-France : le bons sens près de chez vous
- Souvenirs de 2006

- Vous êtes plutôt Elle ou Marie Claire  ? (pages 8 et 9)

Certains magazines féminins perdent des lectrices, mais pas encore des parts de marché publicitaire, puisqu’ils mettent leurs rubriques au service de l’industrie de la mode et du cosmétique. Le journalisme proprement dit en est réduit à presque rien. Quant au féminisme, dans les magazines que l’on dit « haut-de-gamme », c’est un produit comme un autre.

- « Beauté » : des rédactrices encore pires que les publicitaires
- Marie Claire : d’opulents annonceurs et du journalisme au compte goutte
- Le magazine Elle profite du voile

- D’autres médias pour un autre monde (pages 10 et 11)

Si un autre monde est possible, d’autres médias le sont aussi. Pour qu’un autre monde soit possible, d’autres médias sont nécessaires.

- Pour une appropriation démocratique des médias
- Pour des sociétés de presse sans but lucratif

- Il était une fois un Référendum (page 12)

La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle.

- Lexique pour temps d’Europe et de Référendum

Illustrations : Aurel, Mat Colloghan et Pech

Maquette : Marc Pantanella (et Angela Dreyfus)


Seulement voilà... Nos moyens humains et matériels ne nous permettant pas d’effectuer d’expédition à l’unité. Et les tarifs postaux sont lourds pour une publication irrégulière. C’est pourquoi nous vous proposons de commander au moins par 2 exemplaires (par 5 et par 10, si vous pouvez...), à diffuser autour de vous à prix coûtant.

Ci-dessous le bon de commande du n°2, à imprimer, remplir, envoyer à Action-Critique-Médias 39 rue du Faubourg-Saint-Martin 75010 Paris


BON DE COMMANDE DU MAGAZINE D’ACRIMED n°2

A envoyer à Acrimed, 39 rue du Faubourg-Saint-Martin, 75010 Paris

Je souhaite recevoir (rayer les mentions inutile) :
- 2 exemplaires du numéro 2 du Magazine d’Acrimed et je paie 3 euros.
- 5 exemplaires du numéro 2 du Magazine d’Acrimed et je paie 6 euros.
- 10 exemplaires du numéro 2 du Magazine d’Acrimed et je paie 10 euros.

Mon nom et adresse (écrire très, très lisiblement) :

.........................................................................................................

.........................................................................................................

Adresse électronique (de préférence) :.....................

Je joins un chèque expressément libellé à l’ordre de « Action-Critique-Médias » de ... euros.


 
  • Enregistrer au format PDF

Pseudo-journalisme politique au Parisien : ça va durer encore longtemps ?

Personnalisation partout, politique nulle part.

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

« Pour une information indépendante, sans publicités ni algorithmes. »