Observatoire des media

ACRIMED

Liberté de la presse : soutien à « La Feuille de chou » et à Jean-Claude Meyer

par Acrimed,

Nous reproduisons ci-dessous et appelons à signer la pétition exigeant l’arrêt des poursuites judiciaires contre « La Feuille de chou », média strasbourgeois en ligne indépendant, radical et engagé, et contre son directeur de publication, Jean-Claude Meyer, par ailleurs membre d’Acrimed.

Jean Claude Meyer est mis en examen depuis le 10 juillet 2015, suite à une plainte en diffamation de Jean-Claude Bournez, chef de la Mission Roms de la Ville de Strasbourg. Cette tentative d’intimidation judiciaire constitue une grave atteinte à la liberté d’expression et d’information, d’autant plus regrettable, quelques mois après les fortes mobilisations en défense de ces libertés démocratiques, après l’attaque de Charlie Hebdo, qu’elle émane des pouvoirs publics [1].

Un comité de soutien, s’est constitué le 7 septembre, déjà rejoint par de nombreuses antennes locales des organisations politiques, syndicales et associations de la gauche de gauche, et envisage différentes actions, dont Acrimed se fera le relais.

***

Contre le délit de solidarité, pour le droit à l’information !

Soutien à la feuille de chou !

Pour la première fois depuis sa création en 2004, La Feuille de chou, média libre strasbourgeois dédié à l’actualité des mouvements sociaux, des luttes syndicales et écologistes, fait l’objet d’une plainte en justice. Jean-Claude Meyer, son fondateur et directeur de publication, a été mis en examen pour « avoir tenu des propos portant atteinte à l’honneur et à la considération de Jean-Claude Bournez », chef de la Mission Roms de la Ville de Strasbourg, dans deux articles publiés en décembre 2014 :

« Noël à Strasbourg : le chef de la mission rom de la ville demande l’expulsion d’une dizaine d’enfants dont deux sont des nourrissons » (12/12/2014)

« Une femme avec neuf enfants laissée à la rue par la ville de Strasbourg » (19/12/2014)

La Feuille de chou a fait de nombreux reportages sur les campements Roms de Strasbourg depuis plus de trois ans, aux côtés d’associations et d’ONG. Elle a consacré plusieurs dizaines d’articles à la situation dramatique et inadmissible de ces citoyens de l’Union européenne, sur la base d’une présence régulière sur les terrains dits « illicites » ou dans les camps gérés par la Ville.

Les billets incriminés ne disent que la triste réalité des actions menées par la Mission Roms et ses agents, confirmée, depuis, par d’autres médias, les Dernières Nouvelles d’Alsace et Rue89 Strasbourg en particulier.

Il va sans dire qu’une plainte émanant du chef de la Mission Roms de la Ville de Strasbourg, chargé de mettre en oeuvre la politique municipale que nous dénonçons depuis plusieurs années, est une attaque contre la liberté de la presse et d’informer qui vise à empêcher le devoir de solidarité. Elle voudrait nous faire payer, dans les deux sens du terme, notre soutien indéfectible aux familles Roms, nos informations dérangeantes et notre indignation légitime au regard des faits.

Selon nous, son « honneur » et sa « considération » ne sont pas atteints. Nous décrivons ses actes ou la manière dont il remplit sa fonction. Nous savons, pour l’avoir écrit, qu’il reçoit des ordres de missions de sa hiérarchie, Mme Marie-Dominique Dreyssé, adjointe aux Solidarités qui a reçu délégation du sénateur-maire de Strasbourg, M. Roland Ries.

Ainsi, dans un contexte local et national d’expulsions quasi quotidiennes, mais aussi d’intimidations et de poursuites de militants pour des « délits de solidarité », nous, administrateurs et rédacteurs de la Feuille de chou, revendiquons le droit d’agir en solidarité avec les familles Roms, de veiller au respect de leurs droits de citoyens européens, mais aussi de minorité discriminée, et faisons valoir le droit d’informer librement des politiques municipales et nationales à leur égard, fut-ce d’une manière critique et incisive.

Certains d’entre nous sommes les enfants de victimes du nazisme et du franquisme. Nous sommes d’autant plus vigilants sur ce qui, à partir des politiques actuelles des administrations concernées et en particulier pour la Mission Roms, pourrait conduire à de graves dérives. L’histoire montre que cette vigilance est plus que nécessaire. Vouloir l’empêcher aujourd’hui est inquiétant.

Aussi, nous n’acceptons pas qu’un fonctionnaire de la Ville, puisse tenter, à travers la justice, de censurer un travail d’information sur ses missions et la politique municipale qu’il met en oeuvre.

La plainte contre la Feuille de chou est une grave atteinte à la liberté d’informer que possèdent tout citoyen et les médias, mais aussi une attaque contre la presse qui résiste.

C’est pourquoi, les administrateurs, les rédacteurs et les correspondants de La Feuille de chou appellent tous ceux et celles qui sont attaché(e)s à la liberté d’expression et à la liberté de la presse, à signer pour l’arrêt de toute poursuite judiciaire contre son fondateur et directeur de publication, Jean-Claude Meyer.

Strasbourg, le 21 juillet 2015

La Feuille de chou

Contact : F2C.media@gmail.com



Organisations signataires au 21 septembre 2015 : SNESUP-FSU de l’Université de Strasbourg ; Ensemble 67 ; Mouvement des jeunes communistes 67 ; Fédération du Bas-Rhin du Parti Communiste Français ; Sud-Éducation Alsace ; Alternative Libertaire Alsace ; Association des Travailleurs Magrébins de France ; Union Juive Française pour la Paix ; Nouveau Parti Anticapitaliste 67 ; Attac Strasbourg ; Association Alsace-Syrie ; Union Départementale CGT 67 ; Parti de Gauche 67 ; Les Amis de l’Humanité Alsace ; International Jewish Antizionist Network ; Ligue des Droits de l’Homme – Mulhouse ; MRAP – Nancy ; AFA Strasbourg ; Fédération du Bas-Rhin de la Libre Pensée ; FSU Haut-Rhin ; Cercle communiste d’Alsace ; Comité des Sans Papiers 59 ; Fédération du Parti Ouvrier Indépendant du Bas-Rhin

Personnalités signataires au 21 septembre 2015 : Dr Georges Y. Federmann, Psychiatre ; Jean-Luc Nancy, philosophe ; Jacob Rogozinski, philosophe et Professeur à la Faculté de philosophie de Strasbourg ; Pascal Maillard, Professeur à l’Université de Strasbourg, secrétaire académique du SNESUP-FSU ; Roland Pfefferkorn, Professeur de sociologie, Directeur de l’Institut de sociologie ; Alain Bihr, Professeur honoraire de sociologie ; Roger Winterhalter, Maire honoraire de Lutterbach, Porte-parole de l’Assemblée des Citoyens du Monde ; Jean-Louis Hess, Photographe ; Jean-Paul Klee, Poète ; Liselotte Hamm & Jean-Marie Hummel, Artistes ; Edouard Bauer, musicien ; Alain Krivine ; Jean-Marie Haller, avocat ; Pierre Freyburger ; Pierre Tevanian, auteur et coanimateur de Les Mots Sont Importants ; Sylvie Tissot, auteure et coanimatrice de Les Mots Sont Importants ; Eric Fassin, sociologue, professeur à l’Université Paris-8 ; Laurent Lévy, essayiste ; Julien Salingue, Docteur en Science politique...

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Lesquels, décidément, ne goûtent pas le journalisme indépendant et engagé, comme pourrait en témoigner Jacques-Olivier Teyssier, animateur de « Montpellier journal », interdit de conférences de presse par le préfet.

Pseudo-journalisme politique au Parisien : ça va durer encore longtemps ?

Personnalisation partout, politique nulle part.

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

« Pour une information indépendante, sans publicités ni algorithmes. »