Observatoire des media

ACRIMED

"Les grands médias à la botte de Schumacher" (Casseurs de pub)

Un communiqué de Casseurs de pub (6 juil. 04).

Le dimanche 4 juillet, les militants de Casseurs de pub ont manifesté pour la quatrième année consécutive pour la suppression du Grand Prix de France de Formule 1. Ils étaient accompagnés par le porte-parole de Confédération paysanne de la Nièvre. Après s’être rendu au Conseil général de la Nièvre, à Nevers, les écologistes ont manifesté devant le siège local du Parti socialiste. Le Conseil général de la Nièvre, dirigé par le socialiste Marcel Charmant, a puisé 2 millions d’euros dans les fonds publics pour financer le loisir du milliardaire Michael Schumacher. Les militants se sont ensuite rendus au circuit de Magny-Cours où se déroulait l’épreuve.

Les écologistes auront ainsi parcouru près de 300 kilomètres à bicyclette pour se rendre à Nevers. Une occasion de découvrir la presse locale : Le Journal du Centre. Tout acquis à la « cause » du Grand Prix, le quotidien relate à sa manière l’évènement : « Paris gagnés. Triomphal. Les gradins bondés... ». Nous apprenons que « François Patriat, le président de la région, raconte avoir interrompu une césarienne pour suivre le départ du Grand Prix de Monaco en 1978. » Quelques bémols quand même, « De l’avis des spécialistes, il y avait, cette année, moins de jolies filles... », « Le prix des frites et de la bière à fait des mécontents ».

L’action des militants est bien sûr passée sous silence, malgré l’envoi d’un photographe. Suivant sa propre hiérarchie de l’information, Le Journal du Centre aura préféré consacrer une bonne place à un article sur « Des Néerlandais fidèles au camping (de Dornes) depuis 10 ans ».

Le Journal du Centre est malheureusement révélateur de l’état de la presse régionale, transformée généralement en véritable feuille de propagande aux mains des pouvoirs économiques et politiques, locaux et nationaux, et à l’esprit critique aussi aiguisé que la presse roumaine sous le règne Ceaucescu.

Les photos de la manifestation

 
  • Enregistrer au format PDF

Le gouvernement s’attaque à l’audiovisuel public – Le Parisien en redemande

Un projet en forme de réduction drastique du périmètre ainsi que des moyens financiers humains et techniques de France Télévisions et Radio France.

Dupont-Moretti face au procureur Demorand

L’animateur-intervieweur oublie qu’il est journaliste et se mue en commentateur jugeant des qualités morales de son invité.

Défiscalisation et publireportage dans L’Obs ?

L’Obs se préoccupe de l’épargne de ses lecteurs fortunés.