Observatoire des media

ACRIMED

Le ticheurte d’Acrimed vous habille pour l’été

par Acrimed,

Ami-e-s qui appréciez et soutenez la critique des médias, ne vous privez pas de notre ticheurte !

L’annonce ci-dessous, publiée une première fois le 3 juin 2013, n’ rien perdu – météo mise à part, - de son actualité. Attention ! Pas de livraison entre le 8 et le 26 août : l’expéditeur prend des vacances, avec son ticheurte, bien sûr.

... N’allez pas croire la rumeur qui se répand actuellement comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux : non, à l’automne que nous endurons actuellement ne succèdera pas l’hiver ! Certes, tout comme vous, nous avons été glacés d’effroi lorsque l’administration fiscale nous a refusé le droit de vous faire bénéficier de la défiscalisation des dons consentis à notre association. (Lire à ce propos Acrimed n’est pas une niche fiscale !)

Mais les experts médiatiques sont formels : d’ici trois semaines, le croirez-vous, ce sera l’été !

Il importe donc de vous soumettre dès à présent à l’incontournable réforme vestimentaire visant à alléger votre garde-robe en l’enrichissant du tout nouveau t-shirt d’Acrimed.

Prérétréci et composé à 90 % de coton et à 10 % de polyester, avec le visuel « La télé commande » concocté par Sébastien Marchal, il est disponible dans notre rutilante boutique en ligne en tailles S, M, L et XL pour la modique somme de 15.00 € – frais de port inclus. Il fera de vous l’idole des plages, des montagnes, des campagnes… ou des couloirs du Pôle Emploi, selon que vous aurez fait preuve de flexibilité, de compétitivité et d’audace, ou non.

La télé commande ?

Puisque ce sont ceux qui la font qui vous le disent !

Cliquez ici pour commander votre t-shirt.

Nota bene : aucune commande ne sera traitée entre le 8 et le 26 août...

 
  • Enregistrer au format PDF

Voir aussi...

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.

Jeudi d’Acrimed : la « vie au poste » de Samuel Gontier, journaliste de canapé (15 décembre)

Retour sur huit années de gardes à vue télévisuelles.