Observatoire des media

ACRIMED

Le Magazine électronique n°158 (février 2016)

par Acrimed,

Si vous ne parvenez pas à lire ce message correctement, cliquez ici.





Sommaire

1. Édito : 2ème Journée de la Critique des médias
2. Sur le site d’Acrimed
3. Sur d’autres sites
4. Livres, revues, journaux sur les médias



Après le succès de l’édition 2015, Acrimed organisera, le 12 mars 2016, la Deuxième Journée de la Critique des médias, de 14h à 21h à La Java (105, rue du Faubourg-du-Temple 75010 Paris).



Pour cette deuxième édition, qui coïncidera avec les vingt ans de l’association, nous nous pencherons, au cours des trois tables rondes qui scanderont l’après-midi et dont vous trouverez le programme détaillé ci-dessous, sur les (plus ou moins) récentes évolutions qui ont touché le paysage médiatique : passage du « print » au « web », nouvelles pratiques journalistiques, « réorganisation » des rédactions, fourmillement de nouveaux médias – et de critiques des médias – indépendants sur Internet, etc. Le tout sur fond d’un mouvement de concentration et de financiarisation peut-être un peu moins « nouveau », mais que rien n’est venu enrayer, bien au contraire.

Les nouvelles technologies font bien souvent l’objet de discours enchantés qui voudraient voir dans l’arrivée d’Internet la solution aux difficultés croissantes des médias « traditionnels » : Internet permettrait tout à la fois un accès rapide à une masse incommensurable d’information, leur exploitation en temps réel et à grande échelle, une proximité avec les lecteurs par les blogs et le forum, des lecteurs qui serait dorénavant capables de choisir les articles qui les intéressent et constitueraient ainsi leur propre « comité de rédaction »…

Or, l’apparition de ce nouveau support, sans avoir remédié, comme on pouvait du reste s’y attendre, à tous les problèmes du journalisme, en a de surcroît généré d’autres : dépendance à la publicité qui passe dorénavant sous les fourches caudines de Google, culte de l’audimat qui pousse maintenant à chercher le buzz, exigence d’extrême rapidité qui se fait bien souvent au détriment de la vérification des informations, difficultés à trouver un modèle économique réellement viable, etc.

Certes, la diminution évidente des coûts de publication, de diffusion, la démocratisation des moyens techniques, ont effectivement permis à de nombreux médias indépendants de voir le jour et de se faire un place, parfois remarquable, dans le paysage médiatique actuel : selon quelles modalités et dans quelles perspectives ?

Nous vous invitons donc à venir nombreuses et nombreux assister à cette journée, afin d’interroger ensemble la « nouveauté » d’un paysage médiatique en constante évolution, les inquiétudes qu’il suscite et les espoirs qu’il autorise.

Comme l’an dernier, l’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.



Le programme détaillé :


14h : ouverture au public

14h30 : Introduction de la journée



14h45 : Première table ronde

Nouvelles pratiques, nouvelles contraintes. Transformations du journalisme et des conditions de travail des journalistes

Intervenants :
- Mathias Reymond (Acrimed)
- Michel Thomiche (SNJ)
- Jean-Bernard Gervais (SNJ-CGT)


16h45 : Intervention de Gilles Balbastre (Nada), autour d’une vidéo



17h : Deuxième table ronde

Médias indépendants : une alternative aux médias dominants ?

- Médiapart (François Bonnet)
- Basta ! (Agnès Rousseaux)
- Là-bas si j’y suis
- Reporterre (Hervé Kempf)


19h : Intervention d’Usul (youtoubeur), autour d’une vidéo

19h15 : Troisième table ronde

Critique des médias : nouveau paysage, nouveaux enjeux ?

- Télérama (Samuel Gontier pour son blog « Ma vie au poste »)
- Arrêt sur images (Anne-Sophie Jacques)
- Acrimed (Henri Maler)


20h45 : Conclusion de la journée



2.1. Magazine, Acrimed Hebdo, Flux RSS

Nous vous proposons ci-dessous une sélection… sélective (puisque vous consultez le site régulièrement...) et un peu organisée.
De surcroît, Acrimed vous offre une liste, complémentaire de celle-ci : Acrimed Hebdo. En vous inscrivant, vous recevrez la liste hebdomadaire des articles parus sur notre site. Pour s’inscrire, deux solutions :

- Envoyer un message vide à zelistes@acrimed.org avec, dans le champ "sujet" ou "objet" : subscribe hebdo (sans autre mention).

- Recourir à l’inscription automatisée sur notre site.

- Enfin, vous pouvez également vous abonner au flux RSS. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, pas d’inquiétude : votre navigateur vous expliquera...



2.2. Sélection d’articles publiés sur le site (janvier-février 2016)


I. LE PETIT MONDE DES MÉDIACRATES

** « Des paroles et des actes » et ses « deux France » (1) : le scénario était presque parfait
… Mais – horreur ! – une figurante pressentie n’est pas restée à la place qui lui était réservée. Alain Finkielkraut martyrisé par Wiam Berhouma ?

** « Des paroles et des actes » et ses « deux France » (2) : il faut sauver le soldat Finkielkraut
« Défense de toucher à l’un d’entre nous, sous peine d’être trainée dans la boue ».

** Un trio d’inséparables : Alain Finkielkraut, Alain Minc et Natacha Polony
Marketing en circuit médiatique (et mental) fermé. Exemplaire.

II. INFORMER SOUS ÉTAT D’URGENCE

** Que s’est-il passé place de la République (2) ? Informations désinformées sur le « saccage » du « mémorial »
La version officielle et les autres.

** Que s’est-il passé place de la République (3) ? Informations désinformées sur les violences et les arrestations
Comment, à force de raccourcis et d’à peu près, alimenter la version policière des « événements ».

** Attentats du 13 novembre : « Des paroles et des actes » se penche sur « la France d’après »
… et retombe dans les travers des « médias d’avant »

** Agression et journalisme imaginaires à Aubervilliers
Un exemple exemplaire du journalisme de meute.

** François Molins, mon amour de procureur
Aux sources (judiciaro-policières) de la mal-information.

** Les attentats du 13 novembre 2015 expliqués par la presse jeunesse : des choix éditoriaux au garde-à-vous
État d’urgence et Troisième Guerre mondiale.

III. L’INFORMATION MALTRAITÉE

** Haro sur le statut de la fonction publique dans les JT de France 2
Misère du pluralisme et du journalisme d’enquête.

** Expérimentation animale : peut-on traiter avec légèreté de sujets graves ?
« Cobayes : bye bye ? » : autopsie d’un documentaire.

** Journalisme au rabais pendant les soldes
Promotions partout, informations nulle part.

** « Intifada des couteaux » : au Monde.fr, un récit partiel… et partial
Vous avez dit « cycle de violences » ?

** Face à L’Oréal, le journalisme d’investigation impitoyable du Parisien
Enquête de « terrain », PDG « sur le gril », experts « critiques »… Vraiment ?

** Comment le « Petit Journal » maltraite l’actualité internationale
Martin Weill partout, information nulle part ?

IV. CE QU’ON ENTEND TROP, CE QU’ON N’ENTEND PAS

** « Sommet pour un Plan B en Europe » : morgue et mépris médiatiques
Entre silence et moquerie, les médias (encore) contre Mélenchon

** Direct Matin, Autolib et Bolloré, une année d’autopromotion
Sous couvert d’information…

** Star Wars 7 : l’orchestre médiatique joue « La Marche promotionnelle »
L’art de parler (beaucoup) d’un film qu’on n’a pas (du tout) vu.

V. DANS LE SECTEUR DES MÉDIAS

** Les grandes manœuvres de concentration multimédia : comment et pourquoi ?
Des médias en crise, et des grands patrons médiavores soutenus par les pouvoirs publics.

** Médias en Argentine : les grandes manœuvres de Macri
(Tentative de) Casse de la « loi sur les médias » et indifférence de la presse francophone.

** Pigistes, enfer social : le déplorable exemple d’un média web français (Ijsberg)
Un cas (parmi bien d’autres) de maltraitance des pigistes.



Voici une sélection extraite de notre série : Critique des médias sur le Web.

- « L’étude qui (évidemment) accuse » (Les Mots Sont Importants, 09/02) - « Comme on pouvait le craindre à la lecture du titre du Nouvel Obs ou de celui de France Inter, "L’école au défi de la religion", le traitement médiatique de l’enquête constitue une énième occasion de désigner les musulmans comme les ennemis de la République, ici symbolisée par l’institution scolaire. Les premières lignes de l’article du Nouvel Observateur défient d’emblée la plus élémentaire des logiques. »

- « Pesticides : le chiffre bidon de Cash Investigation » (Libération.fr, 11/02) - « L’émission a révélé que 97 % des denrées alimentaires de l’Union européenne contiennent des pesticides. Problème, ils ont mal lu l’étude qui donne ce chiffre. »

- « Sondage sur la primaire à gauche : le chiffre caché de "Libération" » (Politis.fr, 10/02) - « 234 personnes interrogées entre le 3 et le 5 février ont donc estimé que "dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, une union de la gauche (socialistes, écologistes, Front de gauche...) autour d’une candidature commune serait souhaitable". On est loin du raz-de-marée d’enthousiasme que la Une de Libération veut nous présenter. »

- « À Europe 1, quand les femmes réclament l’égalité salariale, on les renvoie chez "Elle" » (Marianne.net, 19/01) - « La direction d’Europe 1 ne manque pas de créativité. Lors de la négociation annuelle sur les salaires qui s’est tenue fin décembre – elle n’a débouché sur aucun accord –, l’équipe de Denis Olivennes, le patron de la station, a fait une proposition aux délégués syndicaux pour le moins étonnante. Alors qu’il était, entre autres, question des inégalités salariales entre les hommes et les femmes, les cols blancs de la radio, propriété de Lagardère, ont sorti de leur chapeau une idée géniale : offrir à ces dames la possibilité d’effectuer une "formation de développement personnel". »

- « Épandage n°13 : La meute versus le Code du Travail » (Nada.info, 03/02) - « Les chiens de garde – journalistes serviles, éditorialistes à gage et « experts » médiatiques – sortent les crocs pour dépecer le code du travail. Laissez donc nos maîtres entreprendre sans entraves. Une protection pour les travailleurs ce machin obèse et archaïque ? Allons... Soyons sérieux. »

- « Sur France 2, impunité pour le nucléaire, prison méritée pour les salariés de Goodyear » (Télérama.fr, 13/01) - « Ça se gâte forcément quand David Pujadas prononce la formule rituelle. « Et on va un peu plus loin avec vous, Jean-Paul Chapel. » Plus loin que la raison, en général. »



De très bonnes, de bonnes et de moins bonnes lectures.

- Bernard (Dominique), Le Guide du Candidat Télé 2015-2016, Prem Edit 77, décembre 2015, 14 euros.
- Cuoq (Joël) et Gauriat (Laurent), Le journaliste radio, Presses Universitaires Grenoble, janvier 2016, 10 euros.
- Politiques de communication, Les ancrages sociaux de la réception, Presses universitaires de Grenoble, n° 4, printemps 2015, 25 euros.
- Raguin (H. B.) et Thilloy (G.K.), Médias au féminin : de nouveaux formats, Éditions Orizons, janvier 2016, 212 p., 22 euros.
- Robert (Denis), Mohicans, Julliard, novembre 2015, 303 p., 19,50 euros.
- Val (Philippe), C’était Charlie, Grasset, novembre 2015, 216 p., 18 euros.





Prochain magazine : mars 2016

Le site d’Acrimed, observatoire des médias : http://www.acrimed.org/

N’hésitez pas à copier/coller et à transmettre tout ou partie des informations contenues dans ce message à celles et ceux qui pourraient être intéressé·e·s.

Vous pouvez également nous suivre sur Twitter, nous rejoindre sur Facebook et également vous abonner à Médiacritique(s).

De trop nombreux messages nous reviennent parce que les boites-à-lettres des destinataires sont surchargées ou périmées. Nous supprimons automatiquement de notre base de données les adresses après deux retours (sans préavis, sans message d’alerte). Merci de votre compréhension.


Se désabonner en ligne
Se désabonner par mail
Signaler des difficultés
Nous écrire
 
  • Enregistrer au format PDF

Les jeux de l’été d’Acrimed : les vrais-faux débats

Entre débats faussement vrais et débats vraiment faux.

Loi Travail : retour sur la symbiose entre un journaliste de BFM-TV et un syndicaliste policier

Le maintien de l’ordre, un travail d’équipe.