Observatoire des media

ACRIMED

Le groupe « Médias Participations »

par Daniel Sauvaget,

Créé en 1985 sous le nom de groupe Ampère par Rémy Montagne, Média participations a longtemps été marqué par la personnalité de son fondateur, avocat d’affaires, militant catholique conservateur, député de droite et plus tard ministre de Raymond Barre. A sa mort, en 1991, son fils Vincent lui a succédé à la tête de l’entreprise.

Figurent dans le capital de Média participations des entreprises dont les opinions de droite des dirigeants sont bien connues comme Axa (Bébéar) et Michelin (dont les cartes et guides ont été intégrées récemment dans le groupe)

Média participations est entré dans l’édition avec la reprise de la maison d’édition Fleurus, et son développement a débordé du livre religieux et des périodiques spécialisés au profit de la littérature pour enfants (Fleurus, et Mango depuis 2003), des secteurs nature-jardinage et vie pratique, et de la bande dessinée avec le rachat en 1989 de Dargaud (qui lui apporte aussi Rustica), puis du Lombard en 1992 - avec le rachat, aujourd’hui, des Editions Dupuis, M.P. est devenu le N°1 de l’édition de BD en France et probablement en Europe. Il rassemble :

- Dargaud
- Le Lombard
- Kana (label pour les mangas japonais)
- Dupuis (à compter de juillet 2004)
- Mango (depuis 2002)
- Fleurus
- Rustica (livres et magazine)
- Criterion
- Desclée [sans rapport avec Desclée de Brouwer], Tardy, Chalet, Mame (religion)
- Edifa (services aux familles catholiques)
- Guides et cartes Michelin (depuis 2004 - auparavant seulement distribuées, partiellement, par MD)

Et dans la presse : Rustica, Détours en France, Votre Maison/Votre Jardin, Cuisine et Terroirs, A la Cuisine, Au Jardin, et une revue sur l’art, Kana - sans oublier Vivre Plus (magazine pour retraités), Famille Chrétienne et Magnificat.

Le groupe dispose d’une filiale dans la distribution de livres avec MDS, qui diffuse aussi les BD de ses concurrents Glénat et les Humanoïdes Associés - alors que Dupuis était diffusé jusqu’à présent par Hachette.

Il dispose aussi de filiales audiovisuelles, qui exploitent les personnages les plus célèbres de ses albums de BD en films et séries TV et produisent divers programmes pour enfants :
- Belvision (studio d’animation à Bruxelles)
- Dargaud Marina
- Citel (éditeur video racheté en 1994)
- Ellipse Animation, ancien département spécialisé d’Expand, ex-filiale de Canal Plus
- Et depuis peu le studio Dupuis Audiovisuel, fondé à Paris en 1991

Média participations est actif dans la vente par correspondance d’ouvrages religieux, ainsi que, par ailleurs dans une agence de presse, I. Média, spécialisée dans « l’actualité vaticane ».

Avant le rachat de Dupuis le groupe comptait 550 employés, et le tiers de son chiffre d’affaires provenait des bandes dessinées, le quart des magazines, et seulement 12% de l’audiovisuel.

L’apport de l’ex-groupe Dargaud a été déterminant dans la croissance du groupe de Rémy Montagne. Georges Dargaud avait racheté Pilote en 1961, peu de temps après la naissance du magazine. Ayant bénéficié de l’audience du titre et du phénomène Astérix, il put développer la maison qui porte son nom, récupérer quelques auteurs et personnages venus des publications de son concurrent Dupuis, et se diversifier en rachetant Rustica en 1969. C’est un an avant sa mort (1990) qu’il a vendu son entreprise à Média Participations, après avoir longuement hésité entre deux acheteurs, Montagne et... Dupuis.

Après le rachat, fin juin 2004, des éditions Dupuis, Media Participations, avec un chiffre d’affaires estimé à 300 millions d’euros, peut être considéré dorénavant (si l’on ne tient pas compte du cas particulier de France-Loisirs) comme le troisième groupe éditorial français derrière Hachette(Lagardère) et Editis(Wendel), mais devant Seuil-Martinière, Gallimard et Flammarion.

Daniel Sauvaget

Lire : « Concentrations dans l’édition (suite) : grandes manœuvres dans la Bande dessinée »

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

A la une

Interview présidentielle : les éditocrates réclament la soupe !

Concert d’éditocrates pour un journalisme d’apparat.

Halte à la loi secret des affaires !

Pétition - Loi sur le secret des affaires : ne laissons pas les entreprises et les banques d’affaires imposer la loi du silence !

Réforme de la SNCF (7) : les gardiens du consensus sont de retour

La crème de l’éditocratie en attente de « pédagogie ».