Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

Le Monde sexiste ? Oui, mais pour la bonne cause !

par Benjamin Lagues,

Un blog du Monde fait une révélation

Lundi 16 février 2015, difficile début de semaine pour le quotidien du soir… ainsi que pour ses lecteurs. Sur son blog « Big browser » - le blog qui « surveille le web pour vous » - un article relate une information majeure : la publication d’un cliché de Cindy Crawford « non-retouché ».

Si quelques esprits chagrins pouvaient douter de l’intérêt de l’information, Le Monde s’empresse de le leur expliquer : « Voilà qui devrait apporter de l’eau au moulin du débat sur les retouches pratiquées sur les photos de mannequins publiées dans la presse magazine. » Un débat citoyen qu’il est effectivement nécessaire de mener.

Mais c’est surtout la suite qui aggrave le cas du Monde puisque le quotidien vespéral se laisse aller, l’auteur de l’article décrivant, au cas où l’image ne suffirait pas, la « célébrité de 48 ans, vêtue de sous-vêtements, dans un manteau à plumes noires », laquelle « assume ses rondeurs et ses vergetures ». Et ajoute : « un cliché rare ». Il est vrai que le safari aux femmes en sous-vêtements, si possible assumant leurs « bourrelets », donnait peu de résultats, dernièrement.

Tout ça pour ça, donc ? Non ! Le Monde cède au sexisme, certes, mais pour la bonne cause. S’interrogeant sur la date de publication de ce cliché, le blog du quotidien soulève l’inévitable lièvre : Cindy Crawford pourrait bien profiter de ce « buzz » puisqu’elle est en « tournée promotionnelle d’un documentaire sur un avion médical sponsorisé par les montres OMEGA dont elle est aussi l’ambassadrice. »

Bien que sexiste, gageons que cette révélation doit rassurer la direction du Monde : après l’affaire de la fraude fiscale via les « Swiss Leaks » la relève est assurée [1].


… une révélation « triturée » sur Facebook

Cet article du blog « Big browser » du Monde a ensuite fait l’objet d’une publication sur Facebook… particulièrement triturée.

D’abord, mardi 17 février à… 2h44 du matin : un titre sobre (probablement parce que l’intérêt de l’information n’a pas besoin d’être expliqué) :

Le même jour, mais à une heure plus raisonnable (9h09), Le Monde modifie son « statut » Facebook. Probablement pour davantage inciter au clic, le journal de référence n’hésite pas à tomber dans les clichés sexistes : « sous-vêtements », « bourrelets et vergetures » côtoient allègrement « manteau à plume noire » :

Dans la minute qui suit, à 9h10, certainement saisi d’un élan de lucidité, le « statut » de la page Facebook du Monde est à nouveau modifié. Cette fois-ci, « bourrelets » et « vergetures » ont disparu.

Mais l’élan éthique du Monde s’est arrêté là : la publication n’a, depuis, pas bougé.

Benjamin Lagues

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Le Figaro s’est aussi récemment illustré en la matière, le 29 janvier 2015, en publiant un diaporama (retiré depuis du site du Figaro) dont l’objectif, fort louable, était de montrer que « certaines célébrités » (toutes masculines) ne sont pas forcément macqués avec des « blondes bombes atomiques ». Les légendes accompagnant les clichés sont un modèle de sexisme.

Jeudi d’Acrimed : mobilisations contre la Loi Travail, le retour des chiens de garde

Le 29 septembre 2016 à Paris, avec Sophie Binet (CGT) et Frédéric Lemaire (Acrimed).

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.