Observatoire des media

ACRIMED

Le Magazine électronique n°159 (mars 2016)

Si vous ne parvenez pas à lire ce message correctement, cliquez ici.





Sommaire

1. Édito
2. La boutique d’Acrimed
3. L’agenda
4. Sur le site d’Acrimed
5. Sur d’autres sites
6. Livres, revues, journaux sur les médias



La 2e Journée de la critique des médias, organisée par Acrimed le 12 mars dernier à la Java, a été un succès, tant en termes d’affluence que de qualité des débats. Le thème de la journée (« Tout nouveaux, tout beaux ? ») a permis d’aborder les problématiques posées par les nouveaux supports de l’information, au premier rang desquels internet, et leurs conséquences sur la qualité de l’information et les conditions de travail des journalistes. La journée a également été l’occasion d’une convergence entre différents acteurs et actrices qui, bien qu’adoptant des points de vue et des démarches qui peuvent être différentes, voire divergentes, se retrouvent pour refuser la fatalité, et affirmer que d’autres médias sont possibles.

Une convergence à développer et à approfondir, d’autant plus salutaire que l’on constate, à l’occasion d’un certain réveil du mouvement social, avec les mobilisations contre la « réforme » El Khomri, auxquelles Acrimed a participé, et continuera de se joindre, que les biais médiatiques que nous avions pu identifier lors de précédentes séquences de mobilisations se confirment, quand ils ne s’approfondissent pas : gloire à la « réforme » et sus à tous les « conservateurs » qui menacent de « bloquer le pays » pour « défendre leurs privilèges ». Repris à l’unisson par le chœur des éditocrates (qui ne font bien entendu, eux, preuve d’aucun « conservatisme » et ne défendent aucun « privilège »), en harmonie avec le patronat, la droite et le gouvernement, ce refrain n’est que trop bien connu, et il est plus que jamais nécessaire d’élever la voix pour faire entendre un message clair et simple à ces éditocrates : taisez-vous !

D’autant plus que la période s’annonce rude pour le pôle de la critique radicale des médias, qui va être confronté non seulement à cette campagne de démobilisation sociale, mais aussi à une autre campagne qui a déjà commencé : la campagne présidentielle. Un an avant le scrutin, les grands médias sont en effet déjà dans les starting-blocks, quand ils n’ont pas déjà commencé la course, avec son lot de faux départs : sondages plus fantaisistes les uns que les autres, peopolisation et dépolitisation des débats, nouvelles – et prometteuses ! – émissions en préparation… Du côté des médias dominants, on se prépare de toute évidence à mettre les petits plats dans les grands, mais des petits plats qui auront selon toute vraisemblance un goût de réchauffé, pour ne pas dire de moisi.

C’est parce que rien ne nous sera épargné que la vigilance critique sera donc de mise, d’autant plus que la campagne présidentielle sera l’occasion pour nous de faire entendre un autre son de cloche et de tenter, avec nos modestes moyens et forces, d’œuvrer à ce que la question des médias et de leur transformation ne soit pas, comme trop souvent, la grande absente de la campagne. À nous, avec l’ensemble des acteurs et actrices disponibles pour mener cette entreprise, de relever ce défi en nous inspirant de ce que nous avons pu faire par le passé (mise en débat de propositions radicales, interpellation des formations politiques et des candidat·e·s, etc.), et en faisant preuve d’inventivité et de créativité. Autant de questions et de perspectives que nous aurons l’occasion de discuter lors de la prochaine Assemblée générale annuelle, à laquelle l’ensemble des adhérent·e·s de l’association sont bien évidemment convié·e·s !



Fort du succès de son premier T-shirt "La Télé Commande", Acrimed remet le couvert cette année ! Cette fois-ci, toujours d’après un visuel de Sébastien Marchal, nous vous proposons un tote-bag et un T-shirt "Opin(i)ons", que vous pouvez commander sur notre boutique en ligne. Ces T-shirts sont disponibles en tailles hommes et femmes.







** Projections/débats de Merci Patron ! de François Ruffin

- St Michel sur Orge : le vendredi 8 avril à 20h45 avec Nicolas Spengler, pour Acrimed. Espace Marcel Carné, Place Marcel Carné (quartier du Bois des Roches).

- Vitry sur Seine : le lundi 18 avril à 20h15 avec Benjamin Laguës, pour Acrimed. 3 Cinés Robespierre, 19 avenue Robespierre.



4.1. Magazine, Acrimed Hebdo, Flux RSS

Nous vous proposons ci-dessous une sélection… sélective (puisque vous consultez le site régulièrement...) et un peu organisée.
De surcroît, Acrimed vous offre une liste, complémentaire de celle-ci : Acrimed Hebdo. En vous inscrivant, vous recevrez la liste hebdomadaire des articles parus sur notre site. Pour s’inscrire, deux solutions :

- Envoyer un message vide à zelistes@acrimed.org avec, dans le champ "sujet" ou "objet" : subscribe hebdo (sans autre mention).

- Recourir à l’inscription automatisée sur notre site.

- Enfin, vous pouvez également vous abonner au flux RSS. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, pas d’inquiétude : votre navigateur vous expliquera...



4.2. Sélection d’articles publiés sur le site (février-mars 2016)


I. JOURNALISME DE CLASSE

** Classe de neige et journalisme de classe (en vidéo)
Une chronique d’Acrimed pour « Là-bas si j’y suis ».

** Scandale : des assassins de chemise auraient retrouvé « un travail » avec la complicité de la CGT
Seule consolation : c’est précaire et temporaire.

** Droit du travail et du licenciement : quand le JT de France 2 ne fait pas dans la dentelle
Un reportage de la rédaction de France 2 prend fait et cause pour les dirigeants d’une société (...)

** Assaut de Saint-Denis : symbiose patriotique avec les sources policières
Misère du journalisme d’accompagnement et de célébration des exploits des forces de (...)

II. PRIÈRE DE NE PAS SORTIR DU CADRE FIXÉ

** Jean-Michel Aphatie est-il un chien ?
À l’évidence, non… en dépit du rôle qu’il a tenu face à François Ruffin.

** Podemos vu par la presse française : cheveux longs et idées courtes
Un traitement médiatique qui bascule dans l’accessoire et le dérisoire.

** Lexique pour temps de grèves et de manifestations
La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle.

** Violences policières et journalisme présumé sur BFM TV
Le poids des mots, le choc des vidéos.

III. SEXISME MÉDIATIQUE

** Les médias sont-ils sexistes ? (Vidéo)
À l’occasion du 8 mars, Acrimed se penche, en vidéo, sur la question de la place des femmes dans les médias.

** Le traitement médiatique du 8 mars : le meilleur du pire
Entre sujets anecdotiques et reconduction des travers sexistes ordinaires…

IV. AUTRES MALTRAITANCES

** L’actualité internationale : une information maltraitée
Le parent pauvre de l’information ?

** Attentats de Bruxelles : le bal des « experts » de l’expertise
Mais qui expertisera les « experts » ?

** Les leçons de bonheur du Parisien
Déprimé par les grèves, la crise, les attentats ? Mangez des cornichons !

** L’état d’urgence médiatique (en vidéo)
Une chronique d’Acrimed pour « Là-bas si j’y suis ».

V. SUR LES MÉDIAS

** Concentration des médias (2) : convergences et dépendances
Un petit nombre d’acteurs interconnectés aux intérêts convergents.

** Renoncements et bricolages : une proposition de loi cosm’éthique sur les médias
La « Loi Bloche » : du presque rien sur pas grand-chose, à la fois inoffensif et (...)

** Bavardage sur sondage : à propos du « Baromètre » sur la « confiance dans les médias »
Des duettistes aveuglés par leur confiance aveugle dans un « baromètre » d’apparence scientifique : (...)

** Pour une éducation critique aux médias
À l’approche de la Semaine de la presse et des médias dans l’école...

** « Pourquoi George Orwell aurait adhéré à Acrimed », par Natacha Polony
Une critique « orwellienne » des médias.



- Les Mots Tuent (Tumblr.com) - Une recension des habitudes médiatiques qui contribuent à banaliser les violences faites aux femmes.

- Loi El Khomri : TF1 dénonce une contestation bidon et un code du travail absurde (Télérama.fr, 07/03) - «  " Vous êtes un employé de bureau adepte de la pause sandwich devant l’ordinateur, commence le reporter. Ce que vous faites est interdit. C’est écrit noir sur blanc dans le gros livre rouge. " À l’image, l’énorme livre rouge tombe lourdement sur une table (comme sur celle de David Pujadas), accompagné d’un bruitage qui en fait ressentir l’insupportable poids. »

- Rue89 achevé au coin de la rue (Twitter.com, 01/03) - Un article du Canard enchaîné sur le sort réservé au site Rue89 depuis son intégration dans le groupe Le Monde - L’Obs, lisible ici sur le compte Twitter d’un journaliste.

- Bruxelles : comment reconnaître un « expert » antiterroriste, un vrai (Buzzfeed.com, 24/03) - « On a choisi de retenir quelques noms bien connus comme Thibault de Montbrial (avocat et expert), Mohamed Sifaoui (journaliste et expert), Claude Moniquet (ex-agent de la DGSE et expert), Pierre Martinet (ex-agent de la DGSE et expert), Roland Jacquard (consultant et expert), Samuel Laurent (consultant et expert) et Jean-Paul Ney (journaliste et expert). »

- Eric Zemmour chez BFMTV, lettre ouverte à Alain Weill et Hervé Béroud (Bondyblog.liberation.fr, 29/02) - « À 19h11, cette émission proposait son habituel "Face-à-face", un débat qui opposait cette fois-ci Jean-Christophe Cambadélis à Eric Zemmour. [...] À plusieurs reprises durant cette séquence, Eric Zemmour a eu, sur les musulmans, l’islam, les banlieues, la Seine-Saint-Denis, les migrants, des propos érigés en vérités absolues. »



De très bonnes, de bonnes et de moins bonnes lectures.

- Champagne (Patrick), La double dépendance : Sur le journalisme, Liber, mars 2016, 187 p., 8 euros.
- Collectif, Esthétisation des médias et médiatisation des arts, l’Harmattan, mars 2016, 300 p., 31 euros.
- Dassonville (Aude) et Henni (Jamal), TF1 : Coulisses, secrets, guerres internes, Flammarion, mars 2016, 270 p., 20 euros.
- La Documentation française, Médiasig : l’essentiel de la presse et de la communication, mars 2016, 542 p., 47 euros.
- Four (Jean-Mars), De la mécanique médiatique : l’info, un service public, Lemieux, février 2016, 120 p., 12 euros.
- Manière de voir, Faire sauter le verrou médiatique, Le Monde diplomatique, n°146, avril-mai 2016, 98 p., 8,50 euros.
- Riocreux (Ingrid), La Langue des médias : Destruction du langage et fabrication du consentement, L’Artilleur, mars 2016, 336 p., 20 euros.
- Ritimo, S’informer, Décrypter, participer ! Guide pour s’orienter dans le brouillard de l’information, mars 2016, 116 p., 6 euros.
- Le Temps des médias, Afrique(s) : entre histoire et mémoires, Nouveau Monde, mars 2016, 25 euros.





Prochain magazine : avril 2016

Le site d’Acrimed, observatoire des médias : http://www.acrimed.org/

N’hésitez pas à copier/coller et à transmettre tout ou partie des informations contenues dans ce message à celles et ceux qui pourraient être intéressé·e·s.

Vous pouvez également nous suivre sur Twitter, nous rejoindre sur Facebook et également vous abonner à Médiacritique(s).

De trop nombreux messages nous reviennent parce que les boites-à-lettres des destinataires sont surchargées ou périmées. Nous supprimons automatiquement de notre base de données les adresses après deux retours (sans préavis, sans message d’alerte). Merci de votre compréhension.


Se désabonner en ligne
Se désabonner par mail
Signaler des difficultés
Nous écrire
 
  • Enregistrer au format PDF

Pseudo-journalisme politique au Parisien : ça va durer encore longtemps ?

Personnalisation partout, politique nulle part.

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

« Pour une information indépendante, sans publicités ni algorithmes. »

Le « cas Macron » : un feuilleton médiatique à suspense

Chronique d’une hypermédiatisation annoncée.