Observatoire des media

ACRIMED

La presse selon Dassault (2) : ce qu’il aime...

L’industriel de l’armement Serge Dassault est devenu, le 8 juillet 2004, président la Socpresse [1], à l’occasion d’une Assemblée générale de la société, qui l’a transformée en société anonyme à conseil d’administration [2].
Le 17 juin, la Commission européenne avait donné son feu vert au rachat de la Socpresse par le groupe Dassault, après l’engagement de ce dernier de céder La Vie financière (Groupe Express-Expansion).

A peine adoubé par les instances de l’UE, le nouveau propriétaire a continué d’exposer sa conception du rôle de la presse (lire La presse selon Dassault (1) : un jour viendra...), d’abord le 18 juin sur la radio BFM.

" La première chose à faire, c’est de réduire les déficits ou de vendre les journaux qui perdent de l’argent. "

Le Figaro " a des présentations qui ne me plaisent pas trop ". " J’aime les choses bien faites, faciles à lire. Je souhaiterais qu’en première page du Figaro, on mette pratiquement une grande partie de la liste des articles qui sont à l’intérieur ".

" J’aimerais aussi qu’on parle des choses qui marchent bien, pas uniquement des choses qui marchent mal ".

Le Canard enchaîné (7 juillet 04), revenant sur les faux " démentis " passés de Dassault quant à ses ambitions en matière de presse, rapporte une de ses appréciations, prononcée récemment " devant ses collaborateurs " :

" Maintenant, j’ai un journal de droite, Le Figaro, et un journal de gauche, L’Express. "

Le Canard commente :
" Pour Le Figaro, ce n’est pas faux ; pour L’Express, ça reste à voir... "

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Un des principaux groupes de presse écrite en France, avec quelque 70 titres dont quelques fleurons de la presse dite " d’information générale " (Le Figaro, L’Express, L’Expansion, Presse Océan, La Voix du Nord, Le Progrès, Le Dauphiné, Le Bien public...)

[2Les administrateurs sont :
- Serge Dassault,
- Olivier Dassault, " son fils ", " député UMP de l’Oise ",
- Jean-Pierre Bechter, " directeur délégué du Groupe Dassault ",
- Philippe Hustache, " l’un des directeurs généraux du groupe Dassault ",
- Me Bernard Monassier, " notaire ",
- Rudi Roussillon, " conseiller personnel de Serge Dassault ",
- David de Pariente, " avocat d’Aude Jacques-Ruettard (petite fille de Robert Hersant, seule héritière qui n’a pas vendu) "
(les commentaires -entre guillemets- sont ceux du site internet du Nouvel Observateur : " Serge Dassault officiellement président de la Socpresse ").
Yves de Chaisemartin, jusqu’alors président de la Socpresse, est nommé vice-président et directeur général.

Regards croisés sur la situation des médias en Algérie et en Égypte (vidéos d’un Jeudi d’Acrimed)

Avec Hacen Ouali (El Watan) et Julien Salingue (Acrimed).

Présidentielle 2017 : l’appel citoyen et commercial de Laurent Joffrin

Un dépliant publicitaire de Libération envoyé par la Poste aux « citoyens lecteurs ».