Observatoire des media

ACRIMED

La Gazette des précaires n°3 : « Les bons CDD, les brutes et les truands »

Nous publions ci-dessous un article paru dans "La Gazette des précaires des radios françaises de service public" n°3, Suivi de l’intégrale de la Gazette en fichier PDF.(Acrimed)

Les bons CDD, les brutes et les truands
Entretiens : bons moments de cinéma garantis

Tout commence par la voix sucrée d’Akia. Ce coup de téléphone de la secrétaire de Francis Tyskiewicz et le mail vous informant du déroulement des évènements est un bon moment, peut-être le seul, dans ces entretiens d’embauche...

[Francis Tyskiewicz, ancien rédacteur en chef de France Info , est le directeur de l’information de France Bleu [1].]

Le jour J, la fleur au fusil et le couteau entre les dents, vous prenez la direction de la Maison de la Radio. Robe de soirée ou smoking sont restés au placard, histoire de ne pas faire pingouin ou trop enrubannée. Mais attention, trop de décontraction dans le pantacourt, et vous finissez catalogué “pas motivé”. Qu’à cela ne tienne, “ils vont voir ce qu’ils vont voir !” En fait, le meilleur spectacle n’est pas forcément celui offert par le candidat. Dans le tiercé que vous allez jouer, l’ordre est aléatoire (le résultat, lui, l’est beaucoup moins, surtout quand des titulaires sont en course).

Hypothèse, vous commencez vos entretiens par le binôme réd-chef/directeur. Profitez, en général c’est là que vous mangez votre pain blanc. Surtout, n’oubliez pas, la règle number one, c’est “happy face”. On va parler de vous, et les questions porteront sur le boulot. Pas de recette miracle, il faut séduire. Vous avez pensé à vous faire le maillot ? Ca peut aider quand vous sauterez sur la table en hurlant “Prenez-moi, je suis la meilleure !” Pour les questions du type : “Vous avez des projets familiaux ?”, une fiche d’état civil suffit amplement.

Après cette mise en bouche, le style abrupt de Francis Tyskiewicz prend le relais : “Pourquoi voulez-vous entrer à Radio France ?”, “Pourquoi n’avez-vous pas postulé à Bar-le-Duc ?”. Et comme l’impression que la bande-son n’en est pas à sa première diffusion.

Mais le meilleur est encore à venir : derrière de grandes baies vitrées et des stores façon Neuf semaines et demi, le duo Brocard-Rourke/Casas-Basinger vous attend.

[Dominique Brocard est Directeur-adjoint des "ressources humaines et du développement personnel" (sic) à Radio France. Nanou Casas fait partie du "Secrétariat général à l’Information". Elle est la "grande prêtresse" car seule en charge de la distribution des contrats aux précaires du Planning, "en vertu de son pouvoir discrétionnaire" [2].]

Là, bien sûr, c’est le premier qui mène la danse. Après 5 bonnes minutes, il aura (re)lu votre lettre de motivation et vos rapports. Cartes sur table, d’entrée : vous êtes trop blond(e) pour ce poste. Ensuite, pas de panique, on ne va pas parler travail. Mais il sera peut-être question de la sexualité des tortues marines en Nouvelle-Guinée. Certains petits veinards ont même dû donner leur avis sur la Gazette. La Gazette ? C’est quoi ce truc ?

Quelques jours après, si vous n’avez pas tiré les 6 numéros et le complémentaire, vous êtes quand même verni : un coup de fil du réd-chef. “Désolé, coco, mais t’es second sur ma short list”. Incroyable ! Il y a 4 ex-æquo, vous et les 3 planneurs avec qui vous êtes allé déjeuner aux Ondes, ce jour-là... Mais surtout, bonne nouvelle, Petit Gibus a gagné le droit de rejouer !
“Si j’avais su, j’aurais pas venu.”


La Gazette des précaires des radios françaises de service public n°3 :

PDF - 226.3 ko

Lire aussi : « La Gazette n°1 » et « La Gazette n°2 »

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Note gracieusement offerte à Acrimed par la Gazette.

[2Note gracieusement offerte à Acrimed par la Gazette.

Le Magazine électronique d’Acrimed (numéro 163-septembre 2016)

Édito, agenda, sélections d’articles et de livres...

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.