Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Les Jeudis d’Acrimed en vidéos

Jeudi d’Acrimed : Médias et extrêmes droites (vidéo)

par Acrimed,

Le 16 avril 2015, nous débattions, dans le cadre d’un « Jeudi d’Acrimed », autour du thème « médias et extrêmes droites », en compagnie de Bernard Schmid (membre de VISA [1]) et Ugo Palheta (membre de la rédaction d’Acrimed).

Les scores élevés du Front national aux élections européennes et départementales ont fait l’objet d’innombrables analyses et commentaires. On a notamment pu lire ou entendre que les « grands » médias porteraient une responsabilité particulière dans l’ascension du FN. Ce dernier ne cesse, quant à lui, de dénoncer le traitement médiatique défavorable qui lui serait réservé. Qu’en est-il réellement ?

Si le rôle effectif des médias dans la progression du Front national est indéniable, ce serait leur prêter un « pouvoir » disproportionné que d’expliquer prioritairement par ce rôle l’écho que rencontrent les « thèses » et « thèmes » portés par le FN, ainsi que ses scores électoraux. Les médias ne créent pas les mouvements d’opinion : ils peuvent les accompagner, les amplifier ou les brider. Les médias n’interviennent pas isolément : leur « pouvoir » n’existe qu’en résonance ou en convergence avec d’autres pouvoirs, à commencer par le pouvoir politique.

Dire cela ne revient toutefois pas à exonérer les médias de leur responsabilité dans la progression du FN : reste à identifier les mécanismes et les pratiques par lesquels les médias dominants contribuent à favoriser cette progression.

Pour prolonger la réflexion, on pourra se reporter au numéro 14 de notre magazine Médiacritique(s).

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

Notes

[1Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes.

A la une

Les petits forçats du journalisme

Panorama inquiétant des offres d’emplois dans le milieu journalistique.

Souscription 2018 : appel à la mobilisation générale !

Plaidoyer (inquiet) pour que les dons affluent…

Aquarius : Bernard Guetta vole au secours du gouvernement italien

Demi-vérités et omissions orientées sur le service public.

Misère du documentaire politique

À propos de deux films consacrés au « Penelopegate » qui consacrent l’inanité et l’inutilité du journalisme politique.