Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

Jacques Julliard, unique objet de débat pour Jacques Julliard

par Denis Souchon,

Lors d’une veillée à la Mutualité organisée par Marianne le 20 octobre 2015 Jacques Julliard, éditorialiste à Marianne, a eu un éclair de lucidité :

« Il y a trop de procureurs en France, il n’y a pas assez d’enquêteurs, trop de bons clients de la télé. [Applaudissements] Trop de bons clients comme on dit à la télé et pas assez d’intellectuels qui font leur, qui fassent leur métier. »

Jacques Julliard a raison. En témoigne l’exemple de ce « bon client » omniscient (capable d’aborder tous les (faux) sujets qui font l’ordinaire des talk show) qui peut, en outre, constat amusant, postuler au concours du meilleur sosie de Jacques Julliard :



Denis Souchon

 
  • Enregistrer au format PDF

Avant le premier tour, Le Monde n’aurait pas roulé pour Macron ? La complainte du médiateur

En toute indépendance ou en toute mauvaise foi ?

Hommage à Christophe Barbier, « tuteur sur lequel le peuple peut s’élever »

La radicalisation professionnelle d’un péroreur décomplexé.

Course aux sondages : la bêtise au coude à coude avec la vacuité

Journalisme politique ou délire sondomaniaque ?