Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

Jacques Julliard, unique objet de débat pour Jacques Julliard

par Denis Souchon,

Lors d’une veillée à la Mutualité organisée par Marianne le 20 octobre 2015 Jacques Julliard, éditorialiste à Marianne, a eu un éclair de lucidité :

« Il y a trop de procureurs en France, il n’y a pas assez d’enquêteurs, trop de bons clients de la télé. [Applaudissements] Trop de bons clients comme on dit à la télé et pas assez d’intellectuels qui font leur, qui fassent leur métier. »

Jacques Julliard a raison. En témoigne l’exemple de ce « bon client » omniscient (capable d’aborder tous les (faux) sujets qui font l’ordinaire des talk show) qui peut, en outre, constat amusant, postuler au concours du meilleur sosie de Jacques Julliard :



Denis Souchon

 
  • Enregistrer au format PDF

Acrimed aux côtés des manifestants contre les ordonnances et autres macronades

Nous étions là le 12 septembre. Nous serons là le 21 et le 23. Quels sont nos motifs ?

La politique au miroir déformant des séries télévisées

Fictions didactiques, ou puissants instruments idéologiques ?

Il y a 100 ans : premier exercice de propagande de masse avec la commission « Creel »

Un succès fondateur pour l’industrie des « relations publiques »