Observatoire des media

ACRIMED

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (2) : de B à C

par Cyrille Rivallan, Laurent Dauré,

La première partie de notre filmographie alphabétique et acritique consacrée aux films documentaires traitant des médias et du journalisme couvrait les titres de 0 (zéro) à A, la deuxième présente les titres de B à C. La suite, prochainement...

***

Back to Indian Time

1994 / France / Marco Fontana et Sylvie Laisné / 15’

Réalisation : Marco Fontana et Sylvie Laisné

Résumé : À Kanatakon, une réserve à la frontière des États-Unis et du Canada, on s’interroge : comment vivre sa culture sans risquer la folklorisation ? Des hommes et des femmes évoquent leur vie, leurs activités (un journal indépendant, une radio locale, la médecine traditionnelle, une exposition d’art contemporain) et rendent compte de la question centrale qui a motivé ce travail : comment concilier tradition et modernité.

Bad Boy Kummer

2010 / Suisse et Allemagne / T&C films, Busse & Halberschmidt Filmproduktion, Schweizer Fernsehen DRS, SRG SSR Idée suisse, Teleclub AG et RBB (Rundfunk Berlin-Brandenburg) / 92’

Réalisation : Miklos Gimes

Résumé : Quatre ans durant, Tom Kummer a été le roi des interviewers pour des publications sérieuses en Allemagne et en Suisse. Il s’était fait une spécialité des longues discussions sincères avec les stars d’Hollywood… jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’elles étaient fabriquées de toutes pièces. Aujourd’hui, après avoir trompé tout le monde (les médias, les célébrités, voire lui-même), Tom Kummer gagne sa vie comme entraîneur de tennis à Los Angeles. Ce film traite de la question de la vérité et de la vie gâchée d’une personne talentueuse.


Baghdad or Bust

2004 / Canada / Quickbeam Films / 70’

Réalisation : Matt Frame

Résumé : Avec un maigre budget et de l’humour à revendre, trois jeunes réalisateurs canadiens quittent leur pays pour rejoindre le Moyen-Orient via la Turquie, Israël, la Cisjordanie, la Jordanie et le Kurdistan avant de regagner finalement Washington. Alors que l’invasion de l’Irak par les États-Unis est imminente, ils enregistrent, tout au long de leur périple, les témoignages de gens « ordinaires » au sujet de la guerre qui s’annonce.


Le Bal des menteurs : le procès Clearstream

2011 / France / Film En Stock, Doc en stock et Canal + / 116’

Réalisation : Daniel Leconte

Résumé : Le procès de l’affaire Clearstream s’est tenu au Palais de justice de Paris à l’automne 2009. Cette affaire impliquait des hommes politiques de premier plan, dont certains en exercice, et le journaliste d’investigation Denis Robert.


Ban the Sadist Videos !

2005 / Royaume-Uni / Blue Underground / 52’

Réalisation : David Gregory

Résumé : Ce documentaire propose une analyse poussée d’un sujet qui a fait scandale en Grande Bretagne au début des années 1980. En effet, alors que la commission de censure s’intéressait de près à la violence des films sortant en salles, ceux qui sortaient directement en vidéo y échappaient. Des films d’horreur à petit budget produits aux États-Unis et en Italie ont ainsi suscité un débat d’envergure nationale et ont été à l’origine d’une loi spécifique aux supports vidéo votée en 1984.


Ban the Sadist Videos ! Part 2

2006 / Royaume-Uni / Blue Underground / 46’

Réalisation : David Gregory

Résumé : Suite à la promulgation de la loi votée en 1984 portant sur les supports vidéo, le réalisateur enquête sur la censure pratiquée au Royaume-Uni.

Banlieues : sous le feu des médias

2006 / France / Clap 36 / 62’

Réalisation : Christophe-Emmanuel Del Debbio

Résumé : Suite à la mort dramatique de Bounia Traoré et Zyed Benna à Clichy-sous-Bois en octobre 2005, les banlieues françaises s’embrasent et se retrouvent conséquemment sous les feux des projecteurs, trois semaines durant. Le film décrypte le traitement médiatique de ces événements en s’arrêtant sur des images et des extraits commentés.


Barbara, tu n’es pas coupable

1998 / France / Quark Productions et La Sept-Arte / 52’

Réalisation : Solveig Anspach

Résumé : Les images du tournage d’un roman-photo pour le magazine Nous deux sont entrecoupées de rencontres avec des couples, des familles, des femmes qui se passionnent pour cette presse. Peu à peu, transparaît la place qu’occupent les amours imaginaires des roman-photo dans l’esprit des amateurs, hommes et femmes confondus.

Beefcake : réservé aux hommes

1999 / Canada, France et Grande-Bretagne / Thom Fitzgerald / 91’

Réalisation : Thom Fitzgerald

Résumé : Dans les années 1940 aux États-Unis, Bob Mizer faisait poser des hommes nus ou presque pour le magazine The Athletic Model Guild, qu’il avait fondé. Pour la plupart de ses anciens modèles, il n’y avait aucune intention homoérotique de sa part et la publication relevait du bréviaire de la forme et de la santé pour la jeunesse américaine. Des procès furent pourtant engagés et une chasse aux sorcières organisée contre ces photographes jugés scandaleux. Mêlant allégrement documents d’archives et scènes de fiction délirantes, ce documentaire est à la fois l’histoire d’un homme et celle d’une époque.


La Berceuse : la voix de l’espoir

2003 / France et Pologne / ADR Productions, Drygas Production, Planète et TV Pologne 1 / 52’

Réalisation : Maciej Drygas

Résumé : La Berceuse revisite la mémoire cachée de la Pologne communiste. Grâce aux archives de l’auteur, de Radio Europe Libre, celles de nombreux anonymes et des services de renseignements polonais, le film cherche à reconstituer des histoires de vie drôles, tragiques, dérisoires, qui révèlent des aspects méconnus de l’histoire de la Pologne.
Le titre évoque les souvenirs d’enfance des Polonais qui s’endormaient au son des émissions de Radio Europe Libre en provenance de la chambre de leurs parents.

Berlusconi : l’affaire Mondadori

2006 / France / Zek Productions et Arte France / 57’

Réalisation : Mosco Boucault

Résumé : En 1987, suite au décès soudain du dirigeant de Mondadori, la première maison d’édition italienne, deux actionnaires minoritaires se livrent une lutte sans merci pour lui succéder. Pour les hommes d’affaires Carlo De Benedetti et Silvio Berlusconi, tous les coups sont permis. Après avoir corrompu un magistrat, Silvio Berlusconi, qui accède une première fois au pouvoir en avril 1994, ira jusqu’à faire adopter des lois ad hoc par les députés de sa formation politique Forza Italia pour que ses alliés ne soient pas condamnés.

Bernard Pivot : les années Apostrophes

2010 / France / Bérangère Casanova / 52’

Réalisation : Bérangère Casanova

Résumé : L’émission de télévision « Apostrophes » fait figure de pierre angulaire de l’histoire de la littérature française du dernier quart du vingtième siècle. Quelles sont les qualités particulières de son animateur, Bernard Pivot, qui ont fait son succès ? Un tel phénomène serait-il encore possible aujourd’hui, à la fois à la télévision et dans l’histoire de la littérature ? Le film apporte des éléments de réponse à ces questions.

Bernard Thomas : les secrets de la gloire

2007 / France / Rynart Productions / 52’

Réalisation : Florent Vassault, Jean-Rodolphe Petit-Grimmer et Samuel Mathiou

Résumé : 1997. Alors que la Belgique traverse une crise profonde suite à l’affaire Dutroux, un jeune chanteur émerge sur la scène musicale nationale. Il s’appelle Bernard Thomas, il vient de France, et il va conquérir la Belgique. En 7 ans et avec plus de 4 millions d’albums vendus, ce jeune Français est devenu une véritable icône en Belgique. Phénomène incompréhensible pour certains, naturel pour la plupart, le succès de Bernard Thomas, limité au seul territoire belge, est en tout cas une exception culturelle qui défie toutes les logiques du « music-business » actuel.

Besoin d’Humanité

1999 / France / Ateliers Varan / 40’

Réalisation : Jean-Christophe Victor

Résumé : Ils sont communistes, militants, tous attachés au journal L’Humanité qu’ils distribuent le week-end. Bientôt L’Humanité ne sera plus le journal du PC, et ce tournant historique cristallise les antagonismes entre générations et suscite des interrogations. Partout, du siège de L’Huma à la place du Colonel Fabien, en passant par une cellule de quartier, chacun se mobilise autour de l’avènement de la nouvelle Humanité.

Bidiiw l’étoile d’Afrique

1996 / France / Productions 108, Télessonne et CFI (Canal France international) / 52’

Réalisation : Vincent Alexandre

Résumé : Cheikh, journaliste d’origine sénégalaise installé en France, décide de reprendre Bidiiw, le journal de son oncle à Dakar. Son idée est de transformer Bidiiw en un magazine écrit et distribué sur les deux continents, un journal qui établisse le lien entre l’Afrique et sa diaspora. Ce sera L’Étoile d’Afrique. Le projet s’avère cependant plus complexe que prévu. Comment allier vie parisienne et responsabilités à Dakar ? Avec le numéro 0, Cheikh se rend compte que les Africains sont moins enthousiastes qu’il ne le pensait, et il tente de les convaincre que c’est une belle idée. Il ne conçoit pas d’abandonner cette ligne éditoriale, d’avoir à choisir entre faire un journal uniquement africain ou communautaire en France. Mais le choix est-il possible ?

Bienvenue chez Kremena

2007 / France / Anne Morin / 26’

Réalisation : Anne Morin

Résumé : Portrait de Kremena, Bulgare, tzigane et journaliste de télévision aveugle.

Le Big Nova mix

2001 / France / Canal + / 52’

Réalisation : Philippe Rouget

Résumé : 20 ans de musique avec Radio Nova.

Bigas Luna : La mirada entomòloga

2008 / Espagne / Sergi Rubió, Diari de Sabadell, Escac et Ràdio Sabadell 94.6 / 25’

Réalisation : Sergi Rubió

Résumé : Un passage en revue de l’univers et du travail du plus international des réalisateurs catalans, à travers son point de vue entomologique de réalisateur et sa façon de traiter les personnages et les thèmes qu’il aime et qu’il déteste.


Les Bimbos d’Égypte : enquête sur un paradoxe

2012 / France / Stuff Productions, LCP - La Chaîne parlementaire Assemblée nationale et RTS (Radio Télévision Suisse) / 49’

Réalisation : Amine Bouziane

Résumé : Au Caire, l’émergence d’une nouvelle génération de stars plantureuses n’est pas du goût de tout le monde. Tandis que dans les pays arabes, on fantasme devant les clips où on les voit sexy et lascives, les Frères musulmans répondent avec des talk-shows où d’anciennes stars du cinéma, désormais voilées, prônent la bonne morale. Les intégristes auront-ils raison des chanteuses comme ils ont déjà muselé le cinéma et les plus grandes actrices du cinéma égyptien ?

Bingo show

2003 / France / Christelle Lheureux / 8’

Réalisation : Christelle Lheureux

Résumé : Sur le plateau de télévision de FTV, l’équivalent de France Télévisions à Sarajevo, les animateurs sont prêts et attendent le direct de la loterie nationale. Le décor en lumière noire s’anime enfin, mais l’émission et ses présentateurs désincarnés semblent être d’une autre époque, hors programme et hors du temps.

Les Blessures du retour

1993 / France / Ima phone vidéo / 10’

Réalisation : Guillaume Boulanger

Résumé : Au retour d’un long voyage en Asie, un jeune homme se retrouve face à lui-même, seul face à une identité à laquelle il cherche à donner un sens. Les médias, notamment, lui inspirent un profond dégoût.

Blogs vidéos : vers un nouveau média

2007 / France / Guillaume Albert / 26’

Réalisation : Guillaume Albert

Résumé : Internet et les blogs ont pris une place considérable dans le débat durant la campagne présidentielle de 2007, si bien que les partis politiques ont invité les blogueurs dans leurs meetings au même titre que les journalistes. Ce qui se veut une « parole citoyenne » a ainsi pris place sur la toile. Le film traite de la question de la liberté de parole sur Internet et notamment de la quinzaine de pays dans lesquels celle-ci est fortement restreinte. Exemples à l’appui, Julien Pain de Reporters sans frontières évoque la censure sur Internet.

Bon anniversaire Radio Topka !

2001 / France et Bénin / Topka Films, Beka et Cityzen TV / 60’

Réalisation : Jean-Claude Hellequin et Fréjus Angonou

Résumé : Installée au cœur du marché international Dantokpa de Cotonou, Radio Tokpa est vite devenue un phénomène social, la voix des « sans voix ». Les auditeurs ont investi les ondes pour soumettre leurs problèmes, leurs souffrances et les injustices dont ils sont victimes. Le premier anniversaire de la radio est l’occasion pour le personnel et les bénévoles de Topka de dresser un bilan et de faire la fête. Mais la radio dérange… La fête aura-t-elle bien lieu ?

Bonjour soleil

2008 / France / Malaika Production et TV5 Monde / 52’

Réalisation : Théophile Savin

Résumé : En mai 2008, un événement vient bouleverser le quotidien des habitants de Bama, une commune rurale du Burkina Faso. Une équipe de Radio France Internationale (RFI) s’installe sur place pour aider la communauté à construire la future radio du village : « Radio Bama Pilé ».
Ce documentaire nous fait partager les attentes et les espoirs des hommes et des femmes qui participent à cette aventure.

Borry Bana : le destin fatal de Norbert Zongo

2003 / France / Association Semfilms et IPAO (Institut Panos Afrique de l’Ouest) / 57’

Réalisation : Luc Damiba et Abdoulaye Diallo

Résumé : En langue bambara, « Borry Bana » signifie « la fuite est terminée ». Norbert Zongo l’utilisa lors de la fondation de son journal L’Indépendant, pour marquer à la fois la fin de son nomadisme circonstanciel et sa décision d’affronter son destin. En créant son propre journal, il pouvait défendre librement ses points de vue, même si cela fut au péril de sa vie. Il affirmait lui-même : «  L’Indépendant sera indépendant ou ne sera pas  ». Comme son modèle Samory Touré, Norbert Zongo engagea la lutte finale et L’Indépendant fut sa dernière bataille.

Burma VJ (Burma VJ : Reporting From a Closed Country)

2009 / Danemark, Suède et Norvège / Magic Hour Films, WG Film et Mediamente / 84’

Réalisation : Anders Ostergaard

Résumé : Sous la coupe d’une junte militaire qui en verrouille tous les accès, la Birmanie est un pays dont on entend peu parler. Ce documentaire raconte l’histoire d’un petit réseau de journalistes semi-amateurs (ou semi-pros) qui tentent de rendre compte de la vie et surtout la résistance du peuple birman face à un pouvoir totalitaire ultra-violent. Les images, prises à la volée, avec des caméras à moitié dissimulées dans des sacs, sont montées sur place, puis envoyées à l’étranger via le réseau DVB pour être ensuite rediffusées à la population birmane par satellite.


Le Buzz décroissant : la chasse aux objecteurs de croissance

2010 / France / Les Éditions RJTP (Réfléchir n’a jamais tué personne) / 52’

Réalisation : Marc Chinal

Résumé : Faire Lyon-Paris en vélo en 7 jours, afin de porter une pétition contre Nicolas Hulot ayant recueilli 10 000 signatures ? Voilà qui est étrange… Et aucun média audiovisuel n’en a parlé. Le film s’intéresse aux écologistes que l’on appelle les « décroissants », mouvement qui fait l’objet selon l’auteur d’un véritable « buzz ».


Capturing the Friedmans

2004 (2003 aux États-Unis) / États-Unis / HBO Documentary et Notorious Pictures / 107’

Réalisation : Andrew Jarecki

Résumé : Les Friedman, famille juive modèle de classe moyenne, voient leur monde s’écrouler instantanément lorsque le père et le plus jeune fils sont arrêtés et accusés de crimes horribles commis sur des enfants. Prise dans l’hystérie et le tumulte général, cette famille subit alors l’impact des médias. À travers les films amateurs de cette famille en crise, ce documentaire nous dévoile leur histoire, mais témoigne aussi de toute une communauté, d’un système, d’une époque.


Capucine

2009 / France / Arcade, Autour de Minuit Productions et Canal + / 42’

Réalisation : Luis Nieto

Résumé : Situé sur l’île d’Osumi, au sud du Japon, le Centre d’étude du langage animal est au sommet de la recherche dans le domaine de la communication visuelle. Le Professeur Hirokazu Shibuya y élabore un protocole expérimental qui pourrait bien changer à tout jamais le regard que nous portons sur les singes. Ce voyage au Japon sera l’occasion de découvrir Capucine, une femelle capucine particulièrement douée, à qui le Professeur Shibuya s’est mis en tête d’enseigner le langage cinématographique...

C’est dur d’être aimé par des cons

2008 / France / Films en Stock / 118’

Réalisation : Daniel Leconte

Résumé : La reproduction des douze caricatures danoises de Mahomet dans les colonnes de Charlie Hebdo conduit Philippe Val, le directeur de publication, au tribunal, poursuivi entre autres par l’Union des organisations islamiques de France. Le procès aura un retentissement médiatique considérable, en partie en raison des soutiens apportés au journal, notamment ceux de candidats à la prochaine élection présidentielle.


C’est quoi l’importance du maquillage sur un plateau de télé ?

1997 / France / CREA - Université Rennes II, Scen’Art et La Cinquième / 28’

Réalisation : Dorothée Allain, Laetitia Le Brestec, Sébastien Plessis, Dominique Thomas, Patrick Le Goff, Arnaud Le Roy, Céline Maret et Jérôme Nicolas

Résumé : En mars 1997, La Cinquième réalise une émission en direct de l’université Rennes 2 : un débat mettant en scène un panel représentatif du système universitaire. Un groupe d’étudiants décide de filmer les coulisses et de doubler ce regard officiel en une « ré-articulation significative ». Les contradictions entre les propos condescendants des « professionnels » de la télévision et l’interprétation des autres participants émergent sans difficulté.

Le Canard local

1998 / France / Jakaranda et Aqui TV / 57’

Réalisation : Marie Dolez

Résumé : Le film suit pendant 3 semaines le travail de la rédaction d’un hebdomadaire local, Le Courrier des Yvelines.
Il rend compte des difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes journalistes. Comment concilier au mieux, en effet, les interventions des élus et des notables, la faiblesse des moyens financiers, les attentes supposées du lectorat et l’idéal de la fonction du journaliste dans un cadre local ?

Candidats

2002 / France / Point du Jour et Arte Geie / 54’

Réalisation : Vassili Silovic

Résumé : Du « Bigdil » à « Loft Story » et « Koh-Lanta », la télévision d’aujourd’hui est devenue celle des anonymes, candidats ou témoins, qui viennent se montrer et s’affronter à l’écran. Ils sont des milliers, enthousiastes et sans complexes. La télévision leur promet argent, coulisses ou notoriété. Eux proposent, en échange, leur force de spectacle. Mais cet échange est-il aussi simple pour tout le monde ? Ce film observe le casting de différentes émissions. Plusieurs candidats ou même les vainqueurs de certains jeux témoignent de leur vécu et portent un regard lucide sur leur expérience.

Les Caprices de Marianne V

2007 / France / Métis Productions et Les Films du Plat Pays / 57’

Réalisation : Kamel Chérif et France Bonnet

Résumé : Bien qu’il jouisse d’une véritable reconnaissance internationale, le court métrage Signe d’appartenance n’a toujours pas eu droit aux honneurs d’une diffusion sur une chaîne hertzienne. Sur le ton de la comédie, le film traite de la complexité de la double identité culturelle à travers le regard d’un enfant, et les réalisateurs s’interrogent sur les raisons du refus des programmateurs de lui accorder une place dans leurs grilles de diffusion. Ils interrogent hommes politiques, sociologues, journalistes, psychanalystes et artistes pour tenter d’apporter une réponse à cette question.

Carbone 14, le film

1983 / France / Garance productions / 78’

Réalisation : Jean-François Gallotte et Joëlle Malberg

Résumé : Au début des années 80, le monopole d’État sur la radiodiffusion explose et des centaines de radios libres investissent la bande FM. Le 14 décembre 1981, la radio Carbone 14 émet pour la première fois sur Paris. Elle va connaître un succès grandissant avant d’être interdite par l’État en 1983. Carbone 14, le film rend compte de l’ambiance survoltée de cette radio hors-norme qui comptait parmi ses animateurs : Supernana, Jean-Yves Lafesse, David Grossexe, Robert Lehaineux, José Lopez... Radio irrespectueuse, devenue mythique, Carbone 14 était l’une des stations les plus inventives et drôles de sa génération.


Cardon

1993 / France / Roland Portiche / 13’

Réalisation : Roland Portiche

Résumé : Cardon, le célèbre dessinateur du Canard enchaîné, se livre à une grande composition dont toutes les phases sont filmées en continu, du premier trait posé sur la page blanche jusqu’à la touche finale. C’est le processus créatif qui est enregistré (y compris les défaillances, pauses, « repentirs »), c’est aussi le geste du dessin. Il doit tenir compte du suspense qu’il crée dès le premier tracé et ne pas révéler trop vite où il veut nous conduire…

Cayenne-Hollywood : les véritables histoires de Papillon

2008 / France / Beta production, Canal + Overseas, RFO, RTBF Bruxelles, The History Channel UK, TV5 Monde et YLE / 52’

Réalisation : Benoît Cornuau

Résumé : Ce docu-fiction relate les aventures extraordinaires de deux bagnards, René Belbenoit et Henri Charrière, alias Papillon, qui, après leurs évasions du bagne de Cayenne, ont connu la gloire à Hollywood. Le but de ce film est de nous faire découvrir à quel point ces deux hommes ont eu des parcours parallèles, passant par les mêmes lieux, alors même qu’ils ont « voyagé » à des époques différentes et que leurs caractères étaient totalement opposés.


Cette Télévision est la vôtre

1997 / France / Archipel 33, La Sept-Arte, SP Filmes et Instituto Português da Arte Cinematrográfica e Audiovisual / 61’

Réalisation : Mariana Otero

Résumé : La SIC, jeune chaîne commerciale de la télévision portugaise, généraliste et populaire, réalise 50 % de l’audience nationale. Chaque émission y est calibrée et réajustée à la minute près, jusqu’à la caricature, en fonction de la concurrence et des annonceurs. Cette réussite fulgurante est analysée en détail par la réalisatrice, avec la complicité de ceux qui la font.

Ceux qui possèdent si peu

2012 / France / Agat Films & Cie / 85’

Réalisation : Vincent Maillard

Résumé : Le film raconte le parcours, sur une quinzaine d’années, de quelques anciens élèves d’une classe de SEGPA (section d’enseignement professionnel pour les élèves « en difficulté »). Nés en 1981, plongés dans une parenthèse de rigueur qui ne se refermera jamais pour eux, victimes éternellement négligées de la « fracture sociale », ils appartiennent à cette frange oubliée de la population, située entre la grande pauvreté et la classe moyenne : ils sont ces invisibles qui émergent au cœur de la crise et des débats de la campagne présidentielle.


Chaînes de garde

2002 / Belgique / CVB (Centre vidéo de Bruxelles) / 25’

Réalisation : Nicolas Torres Correia

Résumé : Du 20 au 22 juillet 2001, se tient le sommet du G8 à Gênes ; il suscitera un mouvement de contestation de grande ampleur, marqué par des violences policières et la mort d’un jeune activiste italien, Carlo Giuliani. Un des nombreux journalistes présents raconte ce qu’il y a vécu et compare la façon dont il rend compte de son expérience à celle de ses collègues. Il s’interroge notamment sur les différences flagrantes entre son récit et celui d’un autre journaliste.

Changer d’image : lettre à la bien-aimée

1982 / France / Jean-Luc Godard / 10’

Réalisation : Jean-Luc Godard

Résumé : 1981 : à l’occasion de l’arrivée de la gauche au pouvoir, la télévision française commande à Jean-Luc Godard un film sur le thème du changement. Comme Lettre à Freddy Buache, ce film est né de l’impossibilité de répondre à la commande. Car le lieu d’apparition du changement n’est pas l’image mais l’écart entre les images. « Changer d’image », c’est d’abord changer le rapport du documentaire et de la fiction. Ce que démontre Godard, seul face à l’écran blanc, en composant le battement de deux plans : fable du cinéaste ligoté, frappé et humilié par le pouvoir, travelling délié à la surface d’un visible quelconque.

Le Chat

1968 / Pays-Bas / Lucid Eye films / 5’

Réalisation : Johan Van der Keuken

Résumé : Il a été demandé, pour un programme de variétés très populaire de la télévision hollandaise, à une quinzaine de cinéastes de réaliser un film feuilleton dans un système de relais : chaque nouvelle édition reprenait la dernière image de l’édition précédente et développait l’histoire à partir de celle-là, il fallait travailler selon les codes du film policier. Le réalisateur, Johan Van der Keuken, raconte ce qu’il a fait de ce cahier des charges : « J’ai "saboté" ces codes, en faisant suivre le gros plan d’un pistolet, hérité de mon prédécesseur, par une série d’observations "cosmiques" de mon chat, accompagnée d’un texte sur la nécessité d’innover en matière de moyens d’expression et de communication du cinéma. C’était en 1968, bien entendu. »

Chère Caroline

2005 / France / France 3 Rhône-Alpes Auvergne et France 3 / 12’

Réalisation : Caroline Buffard-Fricaud

Résumé : En tant que présentatrice d’une émission régionale, Caroline Buffard-Fricaud reçoit son lot de courriers de téléspectateurs. Un matin elle reçoit une lettre plus émouvante et troublante que les autres, ce téléspectateur-là attend une double greffe des poumons. Sur la base de cette correspondance, Philippe David raconte la solitude, l’attente, l’espoir, la souffrance et la peinture...

China on line

2009 / France / On line productions et France Ô / 52’

Réalisation : Xiao Xing Cheng

Résumé : À travers une série d’entretiens et de portraits, le film nous fait découvrir les enjeux économiques, politiques et sociaux de l’Internet en Chine.

Chomsky & Cie

2008 / France / Les Mutins de Pangée / 112’

Réalisation : Olivier Azam et Daniel Mermet

Résumé : Divisé en neuf chapitres, le film aborde les principaux aspects du versant politique de la pensée de Noam Chomsky. Des entretiens avec Normand Baillargeon et Jean Bricmont, deux bons connaisseurs des travaux de Chomsky, complètent cette introduction aux analyses du dissident états-unien. Afin d’illustrer les propos, sont entremêlées des images d’archives, des photographies, des publicités et de longs extraits issus de deux autres documentaires sur Chomsky.


Chomsky : les médias et les illusions nécessaires (Manufacturing Consent : Noam Chomsky and the Media)

1992 (1993 en France) / Australie, Finlande, Norvège et Canada / Humanist Broadcasting Foundation, National Film Board of Canada et Necessary Illusions Productions Inc. / 167’

Réalisation : Mark Achbar et Peter Wintonick

Résumé : Film consacré à la critique des médias développée par le célèbre linguiste et dissident états-unien, Noam Chomsky. Pendant que nous assistons impuissants aux événements qui secouent la planète, les effets de ce déluge continuel d’informations et de cette homogénéisation de l’image à l’échelle mondiale se font de plus en plus sentir. Pour combattre le flot de ces manœuvres de diversion et d’endoctrinement, Chomsky propose de suivre « un cours d’autodéfense intellectuelle ».

Choron, dernière

2008 / France / 3B Productions, Creative Sound, Pages et Images Productions / 102’

Réalisation : Pierre Carles et Éric Martin

Résumé : Figure incontournable de la presse satirique française du vingtième siècle, le professeur Choron était un personnage provocateur et subversif, à l’image du Hara-Kiri et du Charlie Hebdo des origines, deux journaux qu’il avait cofondés parmi tant d’autres. Mais quarante ans après, les héritiers de ce dernier titre semblent avoir oublié ce qu’ils doivent à leur père spirituel, et trahissent sans vergogne sa pensée joyeusement libertaire.


Chronique d’un chasseur de faits divers : Springers

2004 / France / Be a live / 52’

Réalisation : Philippe Chlous

Résumé : Les Springers sont une nouvelle génération de journalistes américains, véritables mercenaires de l’information. Les images exclusives qu’ils tournent étant susceptible de leur rapporter une somme rondelette, ils sont en permanence à l’affût du moindre fait divers. Le réalisateur a suivi Eric Peters, le plus célèbre de son genre, dans les nuits de Montréal.

Chronique des hauts plateaux

1993 / France / Christophe de Ponfilly / 52’

Réalisation : Christophe de Ponfilly

Résumé : Le film parle d’hommes et de femmes qui vivent dans un pays fortement militarisé, la Suisse, qui a été le théâtre d’un combat entre Jurassiens francophones et Jurassiens germanophones, portant sur l’indépendance du canton et mené avec une arme inhabituelle : l’humour. Le personnage central du film est Pierre-André Marchand, rédacteur en chef de La Tuile, journal satirique jurassien qui « se nourrit d’humour et d’offset », dont la « grande gueule » lui vaut souvent de comparaître au tribunal à cause de ses caricatures de personnages officiels.

Chronique lorraine

1979 / France / Iskra / 26’

Réalisation : Alain Schlick

Résumé : Un jour, en Lorraine, des gens ont décidé de refuser l’arbitraire. Ils ont commencé par raconter ce qui se passait chez eux. Avec des mots tout simples, et ont constaté que cela intéressait tout le monde. Ils ont créé leur propre radio et ont « causé dans le poste », des actions coup de poing, du passé, de la prochaine manif, du morceau de musique qu’ils trouvaient joli...

Les Cimetières de la glasnost

2004 / France et Royaume-Uni / Paul Jenkins / 59’

Réalisation : Paul Jenkins

Résumé : Le soir du 9 octobre 2003, Alexei Sidorov, rédacteur en chef de L’Observateur de Togliatti, est assassiné devant chez lui. C’est le sixième journaliste à avoir été tué dans cette ville industrielle de la Volga, mais la police et les autorités judiciaires ont pourtant déclaré qu’il s’agissait d’un crime de droit commun ; une version bien peu crédible aux yeux de ses confrères et de sa famille, qui a engagé un avocat spécialisé dans les droits de l’homme pour découvrir la vérité.

Cineastas contra magnates

2005 / Espagne / Kilimanjaro Productions / 97’

Réalisation : Carlos Benpar

Résumé : Un documentaire sur l’impact que la télévision a eu sur le cinéma, depuis le changement de vitesse du cinéma muet jusqu’à la colorisation des films tournés en noir et blanc, du point de vue de la lutte qui oppose le créateur aux financiers et aux décideurs. Le film se veut avant toute chose un manifeste pour la défense des droits moraux du cinéaste face aux contraintes et exigences de la télévision.


Cineastas en acción

2005 / Espagne / Kilimanjaro Productions / 102’

Réalisation : Carlos Benpar

Résumé : Un essai critique sur la manipulation des œuvres cinématographiques, qui débute par un témoignage de Salvador Dalí en faveur du droit de chaque artiste à défendre l’intégrité de son œuvre jusqu’aux ultimes conséquences. De grands noms du cinéma font entendre leurs voix pour protester contre la colorisation des films à la télévision, partager leur réflexion sur le droit moral des auteurs, ou encore pour évoquer le thème de la censure. On y parle également des réalisateurs qui se sont réunis pour la première fois à l’échelle mondiale pour défendre leurs droits en 1956.


Ciné-Hebdo (Kinonedelia)

1919 / Russie / Dziga Vertov / 43 films d’une durée comprise entre 5’ et 10’

Réalisation : Dziga Vertov

Résumé : Au printemps 1918, le réalisateur Dziga Vertov est nommé rédacteur et chef monteur de Kino-Nédélia, le tout premier journal d’actualité cinématographique du gouvernement des Soviets. 29 numéros sont publiés cette année-là, puis une douzaine l’année suivante. Faute de pellicule, le journal filmé ne paraîtra plus que très irrégulièrement et cessera de paraître dans la seconde moitié de l’année.

Cinéjournal au féminin

1980 / Suisse / Jura films / 16’

Réalisation : Lucienne Lanaz, Anne Cuneo, Erich Liebi et Urs Bolliger

Résumé : Le Cinéjournal suisse (CJS), actualités filmées helvétiques, est né, sous sa forme récente, au moment de la Deuxième Guerre mondiale. Au cours de ses 35 ans d’existence, le CJS, disponible en trois langues, a produit 9 000 sujets environ qui couvrent un large éventail de thèmes. Les réalisateurs ont eu la curiosité de voir quelle est la place que le CJS a faite aux femmes : ménagère ? Vedette ? Sportive ? Reine ? Soldat ? Les femmes sont-elles présentes ? Absentes ? Qui les montre ? Comment ? Pourquoi ?


Cinema 500 km (السينما 500 كم)

2006 / Arabie Saoudite / Eyaf Studio / 45’

Réalisation : Abdullah Al-Eyaf

Résumé : Le film raconte l’expérience de Tariq Al-Husaini, un Saoudien de 21 ans, cinéphile alors même qu’il n’y a pas de cinémas en Arabie Saoudite. On le voit faire une demande de passeport et faire un voyage de 500 km jusqu’au Bahreïn pour voir un film en salle pour la première fois de sa vie.


Cinéma espresso : l’info est-elle comestible ?

2011 / France / Métropole Rhin-Rhône / 102’

Réalisation : Laurent Gervereau et Cyril Stern

Résumé : Enquête entre la France, la Suisse et l’Allemagne sur la crise des médias. Couvrant la presse, la télévision, la radio et Internet, le film propose notamment des entretiens inédits avec Jean-Christophe Averty, Plantu, Kiki Picasso, Frédéric Sautereau et Siné. Il s’intéresse entre autres à Libération, au Figaro, à l’AFP, à Bakchich, à France 24, aux Informations Dieppoises et à la Radio nationale suisse.


Cinema Park

2003 / France / No man’s land / 62’

Réalisation : Philomène Bon

Résumé : Le 28 novembre 2001, quinze jours après que les Talibans ont fui Kaboul, la réalisatrice arrive avec un vidéo projecteur destiné à Youssouf, un jeune de quinze ans qui a rejoint les forces de Massoud. Trop jeune pour porter les armes, il va apprendre à filmer son pays en guerre, ce pays aux images interdites. Puisqu’il est de nouveau possible de projeter des films, il va falloir, en une semaine, trouver un cinéma, fabriquer des affiches et séduire Kaboul.

Le Cinéphile et le village

2005 / France / 13 Productions et Centre Georges Pompidou / 45’

Réalisation : Pascal Kané

Résumé : En mai 1991, à l’occasion d’un projet d’émission sur la télévision, Pascal Kané interroge le critique de cinéma Serge Daney. L’auteur du Salaire du zappeur lui livre sa réflexion sur le rôle social que joue la télévision, et sur sa capacité d’accueil, voire d’intégration de « l’Autre » à un système de valeur dont elle est, selon lui, dépositaire.

La Cité Raymond Queneau

1998 / France / Gaïa films et Canal + / 9’

Réalisation : Olivier Azam et Laurent Firode

Résumé : Selon un mode de narration qui n’est pas sans rappeler les Exercices de style de Raymond Queneau, le film montre deux fois les mêmes images montées d’une façon identique. Seul le commentaire et la musique changent.
Ainsi, une publicité niaiseuse vantant les avantages d’une cité de banlieue peut basculer dans la reconstitution racoleuse d’un fait divers épouvantable.

Citizen Cam

1999 / France et Islande / Canal +, Kalamazoo International et Saga Film / 26’

Réalisation : Jérôme Scemla

Résumé : À Reykjavik se déroule une expérience étonnante : les images des caméras de télésurveillance de la police installées dans la plupart des rues sont retransmises à la télévision. À quelles dérives peut conduire cette surveillance permanente des citoyens par eux-mêmes ? La ville de Reykjavik n’est-elle pas le laboratoire expérimental d’un projet beaucoup plus vaste de contrôle du citoyen par le pouvoir, à la Big Brother ? Autant de questions auxquelles tente de répondre ce film.

Citizen Krone : l’Autriche entre les lignes (Kronen Zeitung – Tag für Tag ein Boulevardstück)

2002 / Autriche / Entre chien et loup, Artline films,WIP (Wallonie Image Production), Artline Navigator film, Les Films de la Greluche, Arte Belgique, Planète et RTBF Bruxelles
/ 58’

Réalisation : Nathalie Borgers

Résumé : Ce film est une chronique du Kronen Zeitung, le plus populaire des quotidiens autrichiens. La montée de la droite populiste dans le pays peut se comprendre à travers ce journal, qui est également le plus plu au monde par tête d’habitant.


Classic Festival : les 20 ans du festival Radio France et Montpellier

2004 / France / Mezzo / 52’

Réalisation : Gilles Le Mao et Hubert Brunou

Résumé : Tous les mardis du mois de mai 2004, la chaîne de télévision musicale Mezzo célèbre les 20 ans du festival montpelliérain. Le directeur du festival, René Koering, tient, comme à son habitude, des propos sans concession, voire provocateurs. Il y est beaucoup question de répertoire, de public, et évidemment de musique.

Clip story

2005 / France / Véronique Jacquinet et François-Hubert Rodier / 65’

Réalisation : Véronique Jacquinet et François-Hubert Rodier

Résumé : Deux fans de clips retracent l’histoire de leur genre audiovisuel fétiche, de la grande époque qui l’a vu naître, les années 80 (avec Jean-Baptiste Mondino, John Landis, Julien Temple, Jean-Paul Goude), jusqu’aux créateurs d’aujourd’hui (Michel Gondry, Spike Jonze, le collectif H5, Chris Cunningham, Alex&Martin). Soit trois décennies d’évolution d’un format toujours à la pointe de la modernité, musicale mais aussi filmique. Avec des extraits de clips historiques et un état des lieux de la société dans sa manière de célébrer (et de consommer) la musique. Les modes, les chanteurs, leurs clips, ceux qui les ont faits...

Clips interdits !

2005 / France / David Combe et Jean-Marc Barbieux / 26’

Réalisation : David Combe et Jean-Marc Barbieux

Résumé : Parce que les stratégies de communication des maisons de disques flirtent parfois avec le trash, le clip tombe de temps à autre sous les coups d’une censure encore sourcilleuse. Démonstration avec Madonna en SM, Robbie Williams en écorché vif, Lil’John boxé à mort, le rock metal de Rammstein mis à la sauce néonazie, Add N to (X) et son « Plug Me In » à la limite de la pornographie, Mylène Farmer prenant un bain de sang...
Un florilège de clips trash, interdits à la télévision en leur temps.

Cœurs piégés en Afrique

2001 / France / France 2 / 50’

Réalisation : Dominique Torrès

Résumé : La collection « Adoras » – du verbe adorer – a beaucoup de succès dans toute l’Afrique de l’Ouest : plus de 10 000 exemplaires vendus pour chacune de ces 29 friandises littéraires, qui mettent en scène des histoires édifiantes, entre de belles jeunes filles souvent pauvres et des hommes riches, mais séduits par les « vraies valeurs ». Certains titres ont été adaptés pour la télévision, et à travers les castings de ces films se dessine le portrait d’une jeunesse ivoirienne, qui ressemble aux héros des livres « Adoras ».

Cold Waves : la guerre radiophonique (Razboi Calea Underlor)

2007 / Roumanie, Luxembourg et Allemagne / Alexandru Solomon / (108’

Réalisation : Alexandru Solomon

Résumé : Dans les années 1970-1980, Radio Europa Libera a joué selon le réalisateur un rôle de soupape et de confidente pour des millions de Roumains. Mais cette radio représentait un ennemi aux yeux du régime communiste, qui alla jusqu’à solliciter le célèbre terroriste Carlos pour lutter contre elle.

Les Combattants de la paix

2011 / Israël et France / Nisansun Productions, Firefly Pictures et France Télévisions / 50’

Réalisation : Shelley Hermon

Résumé : Bassam et Rami, qui étaient engagés dans les commandos israéliens et palestiniens, ont tous deux vécu le même drame : la perte de leur petite fille dans le conflit. Refusant de n’être que des victimes, ils ont choisi de s’engager pour la paix, et de leur amitié est née l’association « Fight for Peace », qui réunit d’anciens combattants des deux camps. Déterminés à transformer l’énergie de haine en combat pour la paix, ils mobilisent des centaines de personnes depuis dix ans. Chaque semaine, ils animent une émission de radio, avec humour et générosité. Et leur mouvement prend de l’ampleur et se médiatise.

Comme si nous attrapions un cobra

2012 / France et Syrie / Les Productions de l’œil sauvage, Ramad Films et Vosges Télévision Images Plus / 120’

Réalisation : Hala Alabdalla Yakoub

Résumé : Comment être journaliste politique quand la plupart des sujets sont tabous ? Comment être caricaturiste quand le présent ne fournit que des massacres ? Hala Alabdalla Yakoub avait prévu de longue date un film sur la caricature et le journalisme en Syrie, mais entre-temps sont survenus les événements de 2012. Comme si nous attrapions un cobra est le fruit d’un tournage impossible, le montage de ce qui reste : d’anciennes images, des rencontres improvisées en Égypte ou à Paris, et les images absentes de la Syrie, que l’on devine derrière Facebook, la lettre d’une amie, une conversation Skype avec une victime.


Comment ça va ?

1978 / France / Bela Productions, Institut National de l’Audiovisuel (INA), Société Nouvelle de Cinématographie (SNC) et Sonimage / 70’

Réalisation : Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville

Résumé : Au cours d’un reportage vidéo sur la fabrication d’un quotidien communiste, un syndicaliste du journal et une militante gauchiste s’opposent sur le traitement et la fabrication de l’information, en particulier autour de deux images, qu’il faut légender : la photo d’un face-à-face entre un civil et un militaire, au Portugal pendant la révolution des Œillets, et celle d’un affrontement, en France pendant une grève, entre grévistes et CRS.

Condition

2012 / Allemagne / Thomas Heise / 74’

Réalisation : Thomas Heise

Résumé : Benoît XVI, né Joseph Aloisius Ratzinger, est le 265e pape de l’Histoire. Tous les médias mettent les projecteurs sur sa première visite officielle en Allemagne, son pays natal, en tant que souverain du Vatican et chef de l’Église catholique. Ne montrant aucune image officielle de l’événement, le film de Thomas Heise expose comment la machine de l’État exerce son contrôle.

Confidences d’un imposteur

2006 / France, Luxembourg et Suisse / Cinétévé, Simple production, France 3, RTL (Luxembourg), TSR (Télévision suisse romande) et Planète / 48’

Réalisation : Jean-Pierre Gras

Résumé : Ce film est le portrait d’un personnage complexe, hors-normes. Un homme de 31 ans, véritable caméléon, qui se glisse dans la peau d’un adolescent de 15 ans pour retourner à l’école. Quel est son véritable but ?
C’est tout le mystère de Frédéric Bourdin. Un mystère qu’il construit patiemment depuis quinze ans, comme un défi lancé à la société, à la fois dérisoire et fascinant.

Contacts Duane Michals

1993 / France / Dominique Dubosc / 13’

Réalisation : Dominique Dubosc

Résumé : Né en 1932 en Pennsylvanie de parents d’origine tchèque, Duane Michals a vaguement suivi des études artistiques avant de devenir directeur artistique adjoint du magazine Dance, puis graphiste attaché au département publicitaire de Time Incorporated, passant ensuite à ses premiers travaux professionnels en tant que photographe. Il collaborera régulièrement à diverses publications telles que Mademoiselle, Esquire, Vogue ou le New York Times. En 1979, il réalise ses premières œuvres où s’allient la photographie et la peinture.

Control Room

2004 / Tunisie / Noujaim Films / 84’

Réalisation : Jehane Noujaim

Résumé : Un décryptage de la couverture médiatique de l’intervention américaine en Irak en 2003, mettant plus particulièrement l’accent sur la chaîne Al Jazeera, qui, au sujet de cette guerre, a dévoilé ce que l’administration Bush refusait de voir ou dissimulait.


Corpus

2006 / France / Same films / 52’

Réalisation : Jean-Paul Noguès

Résumé : Quarante-huit femmes témoignent sur la représentation stéréotypée du corps féminin par les médias et son érotisation systématique. Comment les femmes vivent-elles ce modèle de corps qu’on leur impose ? Il est proposé ensuite aux femmes interviewées de présenter et représenter leur corps, nu, en lisant à haute voix une déclaration de cession de droits à l’image. Accepteront-elles d’effectuer cette réflexion sur leur image dans la société du spectacle, en dehors des tabous ou des clichés communs ? Et de s’interroger sur la valeur de cette image et de ses reproductions possibles pour redonner ainsi sa place au corps féminin dans sa diversité ?

Le Correspondant de guerre

1985 / France / Les Voyelles / 51’

Réalisation : Stéphane Gatti

Résumé : Rencontre avec Manuel José Arce, journaliste, écrivain et poète guatémaltèque réfugié en France ; un homme révolté qui témoigne de son combat en faveur des Indiens opprimés dans son pays. Porte-parole de ce peuple, il dénonce la répression menée contre les paysans qui tentent de récupérer leur terre et qui souffrent dans l’indifférence générale.

Cosmo : destination planète femmes

1976 / France / Ina / 60’

Réalisation : Bernard Gesbert

Résumé : Ce film évoque comment un magazine féminin, en l’occurrence Cosmopolitan, intègre le comportement de ses lectrices.

Le Courrier des téléspectateurs

1992 / France / Ex nihilo, La Sept-Arte et FR3 / 30 × 4’

Réalisation : Michaël Gaumnitz

Résumé : Quatre à cinq lettres de téléspectateurs sont choisies chaque semaine pour leur intérêt, pour l’émotion éprouvée à la diffusion d’une émission ou pour les récriminations et agacements à l’égard de la chaîne (La Sept, ancêtre d’Arte). Pour chaque lettre est créée une séquence infographique. L’originalité de cette émission est de travailler à chaud sur les réactions des téléspectateurs et de tisser ainsi des liens entre une chaîne de télévision et ses spectateurs.

Critique de l’éblouissement : généalogie de l’aliénation lumineuse

1997 / France / Yves Chauchat / 12’

Réalisation : Yves Chauchat

Résumé : Ce film montre, par l’exemple et de façon humoristique, comment l’homme a utilisé la lumière comme enjeu de pouvoir, dans ses représentations « artistiques » comme dans la vie réelle.
Il propose ainsi l’hypothèse selon laquelle l’omnipotence des images conduit les hommes à des comportements schizophréniques. Sa forme est celle du détournement et du télescopage du son et des images, de manière ludique et déroutante.

Critique des médias : un combat pour la liberté ?!

2004 / France / Zalea TV / 22’

Réalisation : Lionel Mesnard

Résumé : Ce film traite du difficile combat pour une libre expression audiovisuelle, à travers le combat de Zalea TV et la critique du cinéaste Peter Watkins sur les mass media. Désinformation et uniformisation : les télévisions du monde entier se ressemblent ; peu ou pas de différence, de la Suède au Brésil. Dans ce film, Peter Watkins nous explique comment sont nés les mécanismes de standardisation au cinéma, puis à la télévision.

Cuba en utopies, reviendras-tu demain ?

2013 / France / Les Films grain de sable et Océans Télévisions / 28’

Réalisation : Didier Mauro

Résumé : À la fin de l’été, le réalisateur arpente une fête rebelle du Bourget, une banlieue ouvrière d’Île-de-France. Il y cherche les traces de l’URSS et de la révolution cubaine et finit par trouver une mémoire des luttes sociales. Sur sa route, il entendra Charb, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, parler de Cuba.

Cuba : une révolution au long cours

2012 / France / Didier Mauro / 52’

Réalisation : Didier Mauro

Résumé : À Cuba, en 1959, de jeunes rebelles ont fait la révolution et transformé leur pays. Nombreux sont ceux qui sont satisfaits de tout ce que cette révolution a apporté. Pourtant, les médias dominants, généralement sous l’influence d’un fort parti pris anticastriste, ne s’intéressent qu’aux défauts du système, aux candidats à l’exil et aux rumeurs. Ce film documentaire donne la parole à ceux qui ont fait la révolution et que les médias oublient : des Cubains qui ne souhaitent en aucun cas quitter leur île.

Cyber-guérilla

1996 / Suisse / Caravan films, Coop vidéo Montréal, Actua films, SSR/SF DRS (Zürich), TSR (Télévision suisse romande) et Radio Canada / 35’

Réalisation : Nicolas Wadimoff

Résumé : Les partisans de l’Armée zapatiste de libération nationale relaient la voix des indigènes du Chiapas et les écrits du sous-commandant Marcos par le biais d’Internet. Ainsi, l’information partie des campagnes mexicaines est-elle acheminée vers les ordinateurs du monde entier. Mais est-ce bien participer à la révolution que la vivre dans son fauteuil, les yeux rivés sur son écran ?


Cyber Western : Hard Drive (Hard Drive)

1997 / France et Grande-Bretagne / Ardèche images production, Faction Films, Channel 4, TV 10 Angers et Planète / 52’

Réalisation : Christopher Walker et David Fox

Résumé : Ce film est un double parcours cinématographique dans les méandres d’Internet. D’un côté, les « inventeurs fous » qui déjouent et détournent les surveillances et les protections pour ouvrir le champ à de nouvelles formes d’expression et de contre-pouvoirs. De l’autre, la Rand Corporation, un think tank états-unien lié au milieu du renseignement et de la sécurité. Cette organisation, qui est à l’origine du Net, considère que l’on est entré dans une « guerre de l’information » et qu’elle doit anticiper, déjouer, neutraliser ses ennemis sur Internet, ce nouvel espace dont la maîtrise est au cœur des luttes de pouvoir. Là se préfigurent les enjeux géopolitiques, médiatiques et démocratiques de demain.


Titres précédents :
- de 0 à A.

Titres suivants :
- de D à E ;
- de F à G.

 
  • Enregistrer au format PDF

Voir aussi...

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.