Observatoire des media

ACRIMED

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (1) : de 0 (zéro) à A

par Cyrille Rivallan, Laurent Dauré,

Après avoir mis en ligne une filmographie des œuvres de fiction traitant des médias et du journalisme au sens large, nous proposons la même chose pour les films documentaires. Cette fois-ci, le travail de recensement a été effectué grâce, entre autres, à film-documentaire.fr et à un partenariat avec La Maison du doc [1], que nous remercions chaleureusement pour nous avoir autorisés à utiliser sa base de données. Sans cet apport, notre filmographie aurait été très incomplète [2].

Comme pour celle consacrée aux fictions, cette filmographie est acritique, c’est-à-dire que nous ne nous prononçons pas sur la qualité ou l’intérêt des œuvres répertoriées ; nous nous contentons de rendre compte de leur existence et d’en faire une présentation neutre et normalisée.

Nous actualiserons régulièrement cette filmographie pour la rendre aussi complète que possible ; comme il est certain que nous avons oublié des documentaires qui mériteraient d’y figurer, n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions.

Nous optons de nouveau pour une présentation alphabétique mais comme le volume de références est beaucoup plus important que dans la précédente filmographie, le nombre d’ « épisodes » sera significativement plus élevé.
Nous entamons cette longue série par les films dont les titres commencent par un nombre ou par la lettre A. Plus précisément : de +25 à Avoue Cognacq-Jay. La suite, prochainement...

***

+25

2012 / France / Les Yeux d’Izo / 6’

Réalisation : Laurent Marboeuf

Résumé : À l’approche de l’élection présidentielle, le réalisateur navigue sur Internet et s’interroge sur l’image du politicien envisagé comme un animal médiatique.

1 min 30

2004 / France / DESS Réalisation de films documentaires de Poitiers / 26’

Réalisation : Virginie Lebrun

Résumé : Les journalistes de la rédaction de France 3 Poitiers font part de leur ressentiment vis-à-vis du formatage des sujets, réduits à 1 minute 30.

3,1415

2010 / Chine / Pandavision Studio / 48’

Réalisation : Qin Yuming et Gao Pan

Résumé : Le film s’intéresse aux trois journalistes derrière l’émission « 3,1415 » de la chaîne CCTV. Il y est question de la surveillance qu’exerce le pouvoir sur la télévision chinoise.

5 Caméras brisées (5 Broken Cameras)

2013 / Palestine, Israël, France et Pays-Bas / Alegria Productions, Burnat Films et Guy DVD Films / 90’

Réalisation : Emad Burnat et Guy Davidi

Résumé : 5 caméras brisées montre le combat non-violent des habitants du village palestinien de Bil’in en Cisjordanie contre l’installation d’un mur de séparation qui exproprie de fait ces paysans d’une grande partie de leurs terres, et cela afin d’étendre la colonie juive de Modi’in Illit. Avec une caméra achetée en 2005 pour filmer les premiers jours de son quatrième fils, Emad Burnat documente parallèlement la résistance de son village. Pendant cinq ans, il enregistre la vie de Bil’in, de ses proches, et suit l’évolution de la lutte contre la colonisation. Les manifestations pacifiques sont parfois violemment réprimées par l’armée israélienne ; Emad Burnat sera lui-même blessé à plusieurs reprises. Malgré la destruction de cinq caméras, il continuera de filmer avec obstination.

8 Clos à Évian : le film du G8 d’Évian

2004 / France / VLR productions et La Vaka production / 85’

Réalisation : Gilles Perret et Fabrice Ferrari

Résumé : En juin 2003, la ville d’Évian accueille le sommet du G8, qui réunit les chefs d’État des 8 pays les plus riches du monde, et dans le même temps son contre-sommet, qui rassemble 90 000 militants altermondialistes, sous les yeux de 15 000 policiers et de 3 500 journalistes venus couvrir l’événement. Les réalisateurs du cru nous font partager la vision des habitants et s’intéressent au contenu et au traitement médiatique de ces deux sommets.

13 ou 14

2004 / France / Les Laboratoires d’Aubervilliers, Ina et Parc de la Villette / 22’

Réalisation : Jan Peters

Résumé : À partir d’images d’archives, ce spécialiste du journal intime filmé explore ses relations, en tant qu’artiste, avec la France.

Le 20 Heures dans les camps

1993 / France / Les Films de l’Astrophore et Iskra / 26’

Réalisation : Chris Marker

Résumé : Dans un camp de réfugiés bosniaques en Slovénie, chaque soir, des jeunes présentent un journal TV monté à partir de ce qu’ils ont pu capter par satellite. Chris Marker a suivi toute la préparation, le tournage et le présentation de l’édition du 13 juillet 1993.

20 Minutes de bonheur

2008 / France / Oxygène Associés / 100’

Réalisation : Isabelle Friedman et Oren Nataf

Résumé : Les réalisateurs ont passé quatre mois avec l’équipe de « Y’a que la vérité qui compte », l’émission à succès de TF1 produite et animée par Pascal Bataille et Laurent Fontaine. Diffusé le lundi en deuxième partie de soirée, ce programme dans lequel des gens tentaient de résoudre un problème lié à leur vie privée a dominé pendant quatre ans l’Audimat. L’accès aux coulisses de cette émission populaire révèle les méthodes de travail et les préoccupations de ceux qui la fabriquent, obsédés par l’audience, utilisant sans scrupules des « anonymes » parfois en détresse ou simplement désireux de passer à l’antenne.

33 Jours (33 Yaoum)

2000 / Liban et Palestine / Nour Productions / 70’

Réalisation : Maï Masri

Résumé : Durant la violente offensive israélienne contre le Liban pendant l’été 2006, quatre personnes doivent lutter pour survivre dans ce contexte qu’ils n’ont pas choisi : un metteur en scène travaillant avec des enfants réfugiés dans un théâtre après la destruction de leur maison, une journaliste se battant pour couvrir la guerre depuis une station de télévision visée par les bombardements, un bénévole coordonnant la distribution de secours à des milliers de personnes déplacées, et la rédactrice en chef d’un journal télévisé s’efforçant de faire face à la guerre tout en s’occupant de son nouveau-né.

95.5, spécial dédicace

2000 / France / Senso films, Écoutez voir, Ex Machina et TV 10 Angers / 58’

Réalisation : Marie Dolez

Résumé : Depuis 1993, des jeunes de Mantes-la-Jolie animent une radio locale depuis les caves d’un collège du Val Fourré dans le cadre d’une expérience d’insertion. La radio vit grâce à l’engagement des bénévoles qui la soutiennent.

100 Jours

2007 / France / La Famille digitale / 6’ (100 épisodes)

Réalisation : Collectif

Résumé : 100 films documentaires courts qui ont été diffusés les 100 jours précédents le résultat final de l’élection présidentielle de 2007. Projet collectif dans lequel plusieurs réalisateurs ont été amenés à créer un ou plusieurs films sur des personnes qu’ils ont choisies pour le rapport personnel qu’elles entretiennent avec la politique, dans son sens le plus large.

1950-1990 : le scandale des armées secrètes de l’OTAN

2011 / France et Belgique / Master Images et Société de l’Université d’Évry / 52’

Réalisation : Emmanuel Amara

Résumé : Le scandale de réseaux armés secrets mis en place par l’OTAN dans le contexte de la guerre froide avec la complicité d’États européens et en dehors de tout contrôle démocratique. Le film raconte l’histoire des « stay behind » et de comment ils ont parfois dégénéré, notamment en Italie, en France, en Allemagne et en Belgique.

2024

2004 / France / PTTL (Plus Tôt Te Laat) / 33’

Réalisation : Axel Claes

Résumé : Enquête sur le lien entre des dignitaires de la ville de Bruxelles et une entreprise immobilière (Robelco), toutes deux sponsors d’un événement festif en 2003.

20 000 Matins

1964 / France / Parti communiste français / 42’

Réalisation : Jean Lods

Résumé : Ce film a été réalisé au moment du soixantième anniversaire de L’Humanité. Il montre le rôle que jouait alors le quotidien au sein du monde ouvrier.

À demain, je compte sur vous !

2003 / France / BFC Productions et France 2 / 88’

Réalisation : Élisabeth Kapnist

Résumé : « Le jeu des 1 000 francs », animé par Lucien Jeunesse, a nourri, depuis 1958, la mémoire collective. Louis Bozon a pris la relève, accompagné de son assistant Yann Pailleret. L’émission continue chaque jour d’attirer plus de deux millions d’auditeurs. Dans ce road movie, c’est la « France profonde » qui se révèle dans sa diversité, sa particularité, son humanité. Des paysages, des villages, des rencontres inattendues, des moments partagés collectivement, toutes générations confondues, forment la toile de fond du film.

À la lumière de « J’accuse »

1998 / France / VF films production, Ina et La Sept ARTE / 65’

Réalisation : Robert Bober

Résumé : En janvier 1898, Émile Zola publie dans L’Aurore une lettre ouverte qui prend parti pour l’innocence du capitaine Dreyfus. Son « J’accuse » lui vaudra d’être condamné à un an de prison et le forcera à s’exiler. Un siècle plus tard, Pierre Dumayet et Robert Bober analysent le bouleversement provoqué dans le monde artistique, littéraire et intellectuel par « J’accuse » et racontent l’histoire de la décomposition et de la recomposition du paysage intellectuel français.

À la Une du New York Times (Page One : Inside the New York Times)

2011 / États-Unis / Participant Media et History Films / 88’

Réalisation : Andrew Rossi

Résumé : Aux États-Unis, en 2010, alors que les titres de presse font faillite en série, notamment à cause de la baisse des achats d’espaces publicitaires, le réalisateur Andrew Rossi se demande quel est l’impact d’Internet (YouTube, Twitter, WikiLeaks, blogging...) et de la culture de la gratuité sur le journalisme en général et sur le New York Times en particulier. Filmé en grande partie dans les locaux du célèbre quotidien (dont un dixième de la rédaction doit être licencié), À la Une du New York Times cherche à comprendre comment l’un des plus anciens et des plus respectés titres de presse résiste aux bouleversements majeurs introduits par les nouvelles technologies.

Voir l’article que nous avons consacré à ce documentaire.

A Poet on the Frontline : the Reportage of Ryszard Kapuscinski

2003 / Allemagne / Gabrielle Pfeiffer / 63’

Réalisation : Gabrielle Pfeiffer

Résumé : Le film présente le monde de Richard Kapuscinski, le célèbre correspondant de guerre et l’une des figures littéraires contemporaines les plus importantes. Connu comme « l’lndiana Jones au bloc-notes », légende pour ses pairs, Kapuscinski a cherché les vérités de l’expérience humaine dans les endroits les plus dangereux. La réalisatrice Gabrielle Pfeiffer a voyagé avec lui dans quatre pays, perçant à jour son caractère, sa passion, son humour et ses démons.

À travers chants avec la Maîtrise de Radio France

1999 / France / Point du Jour et La Sept ARTE / 43’

Réalisation : Michel Follin

Résumé : Les élèves de la Maîtrise de Radio France ont été sélectionnés sur leur seule prédisposition au chant. Le film suit leur apprentissage et permet de découvrir un répertoire d’œuvres musicales à travers leur enseignement et leur interprétation.

À voir absolument (si possible) - 1963-1973 : dix années aux Cahiers du Cinéma

2011 / France / Ina et Ciné + / 78’

Réalisation : Jean-Louis Comolli

Résumé : Revue emblématique du septième art, Les Cahiers du Cinéma doivent leur renommée à la Nouvelle Vague : Rivette, Rohmer, Godard, Truffaut et Chabrol, avant de passer à la réalisation, y écrivirent régulièrement comme critiques. Le film raconte les années qui suivirent (1963-1973) : une époque tout aussi importante pour la revue qui sort de la classique cinéphilie en s’ouvrant à tous les courants de la modernité dans une période profondément marquée par Mai 68 – découverte de nouveaux cinémas, rapports politique-cinéma, influence des intellectuels marquants de l’époque (Lacan, Barthes, Althusser…). Jean-Louis Comolli et Jean Narboni ont dirigé la revue durant ces dix années.

A.M./P.M.

2004 / Belgique / Square Asbl. / 45’

Réalisation : Herman Asselberghs

Résumé : À l’image : la caméra scrute lentement des panoramas urbains modernes, prélève des détails, s’approche et s’éloigne des gratte-ciels et des appartements. Au son : une voix off féminine confie son expérience personnelle de l’histoire mondiale récente (11 septembre, guerre en Irak), récit fictif élaboré à partir des impressions glanées par le réalisateur au cours d’un voyage au Proche-Orient.

L’Abécédaire du Maréchal

1979 / France / Nickel Odéon productions / 21’

Réalisation : Atahualpa Lichy

Résumé : Dans le cadre de sa propagande, le gouvernement de Vichy diffusait auprès de la jeunesse des images rassemblées en abécédaires, mais aussi des affiches et des films d’actualité, que ce film nous montre.

Accros de télé

2002 / France / Byzance film - DG production et France 5 / 52’

Réalisation : Sylvie Durepaire

Résumé : Pas de commentaire mais seulement des questions à ces « accros de la télé » : Vous souvenez-vous de la première fois ? Qu’est-ce qu’elle représente pour vous ? Avez-vous déjà pleuré devant la télévision ? Que faites-vous quand il y a une panne ? Vous arrive-t-il d’avoir envie de jeter votre poste par la fenêtre ? Qu’avez-vous envie de dire aux patrons de la télé ?

Action vérité à l’École supérieure de journalisme

2000 / France / Le Fresnoy (Studio National des Arts Contemporains) / 16’

Réalisation : Sara Millot

Résumé : Regard sur la formation des journalistes rédacteurs et JRI pour la télévision à l’École supérieure de journalisme de Lille. Le film suit un petit groupe d’étudiants pendant l’exercice du journal télévisé, encadré par deux journalistes de TF1 et France 3. De la conférence de rédaction à la simulation du direct, le hors-champ se révèle : standardisation du discours, temps maîtrisé, ligne éditoriale prédéterminée... À travers le portrait d’une jeune fille qui monte et rédige un sujet sur une explosion en Autriche, la caméra montre une certaine démission de la responsabilité journalistique et une soumission au modèle préexistant. Comme le souligne un journaliste à la fin du JT, « Il faut maintenant être opérationnel ».

Affaire de caoutchouc

2005 / Burkina Faso et France / Berni Goldblat et Association Cinomade / 34’

Réalisation : Berni Goldblat, Gilles Perret et Fabrice Ferrari

Résumé : Au début des années 2000, l’association Cinomade a sillonné le Burkina Faso pour des projections-débats portant sur le virus du Sida. À cette occasion, 91 heures de micro-trottoirs ont été tournées où il est question des problèmes et des tabous concernant le préservatif.

L’Affaire Dominici par Orson Welles

1999 / France / La Huit Production, Gray film Sipirs, TV 10 Angers, Ciné Classic et YLE / 52’

Réalisation : Christophe Cognet

Résumé :
Ce documentaire est l’histoire d’une rencontre improbable entre l’une des affaires criminelles les plus célèbres de l’après-guerre en France et l’un des plus grands cinéastes américains, Orson Welles, dont ce sera la première expérience télévisuelle. En 1955, il réalise un film de 26 minutes sur l’affaire Dominici, qui doit être diffusé pour le lancement de la toute nouvelle chaîne de télévision britannique ITV mais qui restera inachevé. Ce documentaire propose de le découvrir dans une version restaurée.

L’Affaire Germaine Box

2008 / France / Deborah Hassoun et Alice Branche / 20’

Réalisation : Deborah Hassoun et Alice Branche

Résumé : À travers un faux procès interprété par des jeunes, les réalisatrices nous proposent une réflexion amusée sur les relations entre le féminisme et les médias.

African Parade

2008 / Portugal et Espagne / Blablablamedia et Black Box Audiovisuales / 52’

Réalisation : Filipe Araujo

Résumé : En accueillant en 2007 la plus grande rencontre jamais réalisée entre des diplomates européens et 53 dirigeants africains, la ville de Lisbonne devient le centre du monde. Accompagnées par un spectacle médiatique énorme, « l’Europe » et « l’Afrique » se rencontrent dans la capitale portugaise pour un week-end chargé de démonstrations de puissance et de gloire. Filmé en coulisses, African Parade propose un regard différent sur ce type d’événements mondiaux et sur la ville de Lisbonne.

L’Afrique d’Yvan

2001 / France / Bonne Pioche Productions / 52’

Réalisation : Yvan Wastiaux et Ludovic Tac

Résumé : De la Namibie au Botswana, du Cap-Vert au Togo, les tribulations d’un reporter-aventurier qui se rend en Afrique pour la première fois. Récit de huit mois désordonnés de galères en découvertes insensées.

Afrique, je te plumerai...

1992 / France / Les Films du Raphia / 88’

Réalisation : Jean-Marie Teno

Résumé : Trente ans après les indépendances, de jeunes Africains vont dans la rue pour réclamer de meilleures conditions de vie, et leurs revendications sont accueillies par la violence. Le film traite de l’héritage du colonialisme et se base sur les diverses formes de l’écrit pour révéler les lignes de failles de la société camerounaise.

Afropub (1. L’Afrique en toc / 2. Ces gens-là)

1993 / France / AAA Production, Selena audiovisuel, Pathé télévision, France 3 et RTBF Bruxelles / 2 × 52’

Réalisation : Patricia Saint-Georges

Résumé : Quelle image des Noirs la publicité véhicule-t-elle aux Européens ? Les deux films explorent cette problématique à travers toutes sortes de documents illustrant le propos, de la période de la colonisation jusqu’aux années 1950.

Agadez Nomade FM

2004 / France, Suisse et Niger / Cinédoc Film, Stratis, Le Comptoir du film et Radio Nomade FM / 88’

Réalisation : Christian Lelong et Pierre Mortimore

Résumé : Le temps s’écoule paisiblement dans la cour de Hamza, le tailleur, tandis que les femmes du quartier se réunissent pour travailler et discuter. Le Sultan convoque ses notables. Salamatou et Bachir, deux reporters de Radio Nomade, chassent les informations dans la ville. C’est ramadan et la religion est dans tous les esprits. Devant la grande mosquée, les hommes prient. Dans une école coranique, des femmes se posent des questions. Des ruelles étroites, des maisons en terre, des cours animées. C’est à Agadez, une cité dans le désert.

L’Agence Magnum : un mythe en évolution

1999 / Allemagne / SWR (Südwestrundfunk) / 88’

Réalisation : Reiner Holzemer

Résumé : Magnum, la plus célèbre agence de photos au monde, a été fondée à New York en 1947 par Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, David Seymour et George Rodger. Elle a ses règles, acceptées par ses clients, et son nom est pour eux une garantie d’authenticité.

Al-Jazira : la nouvelle voix des Arabes

2002 / France / Riff Production / 35’

Réalisation : Hakem Tewfik

Résumé : Al-Jazira est née en novembre 1996 à l’initiative de l’émir du Qatar. C’est la chaîne de télévision controversée des pays arabes, dont la renommée s’appuie notamment sur les interviews exclusives d’Oussama Ben Laden qu’elle a diffusées.

Al-Jazira, des voix arabes

2003 / France / Ardèche images production, NMO (Nederland Moslim Omroep) et France 5 / 52’

Réalisation : Ali Essafi

Résumé : Le film suit trois journalistes d’Al-Jazira en février et mars 2003 au sein de la chaîne et dans leurs reportages et interventions extérieures.
Durant cette période, le monde entier avait les yeux tournés vers l’Irak, la guerre déclenchée par les États-Unis étant imminente.

Al Youm

2003 / France / Musée Nicéphore Niepce et Ville de Châlon-sur-Saône / 86’

Réalisation : Akram Zaatari

Résumé : Résultat de trois années de recherches, le film entremêle des images d’archives (photo, télévision, Internet), dessinant le paysage mental du réalisateur aujourd’hui au Moyen-Orient. Si ce film débute comme une enquête traditionnelle sur les traces de l’historien Jabbur et du photographe Manoung dans le désert syrien des années 1950, il prend vite un tour plus personnel pour s’attacher aux articulations qui relient la production d’images et les conflits politiques.

Alain Decaux se raconte

2001 / France / Les Productions du cercle bleu et France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie / 52’

Réalisation : Pascal Goethals

Résumé : Alain Decaux ouvre les portes de son bureau et de son appartement. On le suit à Chantilly, à Marly-le-Roi, sous la Coupole, dans la maison de Victor Hugo, dans un studio de télévision, à Lille et à Wattignies, sur les lieux de son enfance et de sa jeunesse... Le riche parcours personnel d’Alain Decaux soulève d’autres intérêts. Son histoire fut constamment reliée à la grande Histoire. Au-delà du portrait d’un homme de lettres et de télévision, c’est un voyage dans l’histoire de la société française.

Alain Pacadis, un héros in

2003 / France / Not for Production et Tandem Films / 52’

Réalisation : Vladimir Tybin et Grégory Hervelin

Résumé : Journaliste à Libération, Actuel et Gai Pied, Alain Pacadis était un pur produit des années glam-punk. Le documentaire mêle interviews et images d’archives.

Albert Camus, journaliste

2010 / France / Chiloé Productions / 52’

Réalisation : Joël Calmettes

Résumé : Basé sur de nombreuses archives (publiques et privées) qui balaient trente ans d’actualités, le film est construit autour des articles d’Albert Camus, de témoignages de ses proches et d’historiens.
Il s’efforce de montrer comment la parole d’Albert Camus donne, aujourd’hui encore, un sens aux mots « journalisme » et « engagement ».

Albert Londres, comme si marcher était le but à atteindre

2005 / France / Cargo production et France 3 Rhône-Alpes Auvergne / 52’

Réalisation : Christian Cutzach

Résumé : Albert Londres est mort en 1932 au retour d’un voyage en Chine où il s’était rendu pour une enquête dont l’objet était inconnu. Réputé pour ses reportages, sa façon d’envisager le journalisme reste une référence en la matière.

Albert Simon : un météorologiste fameux

1968 / France / ORTF / 10’

Réalisation : Guy Seligmann

Résumé : Le beau temps et la pluie : interview d’Albert Simon sur sa rubrique météorologique à la radio.

Albertville 92 : TV HD

1993 / France / Les Films d’ici, France 2 et France Supervision / 52’

Réalisation : Daniel Jouanisson et Bénédicte Delesalle

Résumé : Le film décrit, dans le contexte des Jeux olympiques d’Albertville, ce qu’est la production en haute définition en direct.

Alfonso Sánchez

1980 / Espagne / Garci-Sinde P.C. / 15’

Réalisation : José Luis Garci

Résumé : Portrait du critique de cinéma espagnol Alfonso Sánchez.

Algerian TV Show

1996 / France / Les Productions de l’œil sauvage et Canal+ / 13’

Réalisation : Malek Bensmaïl

Résumé : La télévision et l’humour ont une place importante dans le quotidien des Algériens.
Sous forme de conte, l’auteur raconte l’histoire de cette télévision algérienne contrôlée par le pouvoir et montre que par le biais de l’humour et de la dérision, les Algériens jettent un regard lucide, critique et corrosif sur les maux de leur société.

L’Ambition d’une famille : les Servan-Schreiber

2002 / France / Cinétévé, Ina et ARTE France / 87’

Réalisation : Philippe Kohly

Résumé : Créé en 1908, Les Échos était à l’origine un bulletin commercial. Il deviendra de fait le premier grand titre d’un groupe de presse, comprenant également L’Express et L’Expansion, dirigé par la famille Servan-Schreiber, qui en usera pour asseoir son pouvoir économique et d’influence.

Amerika

1972 / États-Unis / Al Razutis / 60’

Réalisation : Al Razutis

Résumé : Cette œuvre expérimentale a pour sujet les banques de données d’images d’archives et l’usage qui en est fait par notre culture occidentale, où les médias ont une telle importance.

L’Amérique de Stéphane

2001 / France / Stéphane Jacques et Karl Bougier / 52’

Réalisation : Stéphane Jacques et Karl Bougier

Résumé : Stéphane, 23 ans, tout juste sorti de l’école de journalisme, est envoyé huit mois en Amérique du Nord et en Amérique centrale pour y réaliser seul une série de reportages. Depuis le Canada jusqu’au Bélize, Stéphane avance dans son périple comme à l’intérieur d’un labyrinthe. Aventures, découvertes inattendues...

Les Amis de mes amis...

2007 / France / Alban Patural / 16’

Réalisation : Alban Patural

Résumé : Célestin a beaucoup d’amis. Animateur radio depuis plus de 20 ans, il connaît les vedettes des années 1960 qu’il écoutait dans sa jeunesse : Fred Mela, Mick Micheyl ou Louis Bozon. Ce sont maintenant ses amis.

Ana Min Beirut

2006 / France / Estelle Krief, Camille Aubret et Caravan Films / 26’

Réalisation : Estelle Krief et Camille Aubret

Résumé : Juin 2006, à Beyrouth. Le film montre comment travaillent au quotidien trois journalistes libanais « inconnus » : Ali Barada, Sahar Mandour et Janine Jalkh. Ni état des lieux, ni documentaire à charge, le film est une approche personnelle du travail journalistique sur les pas de Janine, Sahar et Ali.

Ana Philistine

2008 / France / Films et Marguerite / 126’

Réalisation : Mourad Fallah

Résumé : Trois documentaires, rassemblés en un, consacrés au conflit israélo-palestinien. Il y est question notamment de la situation de la Cisjordanie, de Jérusalem et des conditions de travail de deux journalistes palestiniens.

Anarchiste

1997 / France / GH films / 29’

Réalisation : Marianne Palmiéri

Résumé : Le portrait de Marc dont la vie sociale se partage entre son travail de correcteur au journal L’Humanité, son activité au sein du syndicat des correcteurs et des pratiques de solidarité liées à sa sensibilité anarchiste.

Les Années Libé

1993 / France, Belgique et Suisse / Image & compagnie / 52’

Réalisation : Michel Kaptur

Résumé : À l’heure de fêter les 20 ans du journal Libération, le film tire le portrait d’une génération qui a fait de ce qui était au départ un simple journal militant un des tout premiers quotidiens nationaux.

Les Années médias (1980-1998)

France / Pierre Desfons / 52’

Réalisation : Pierre Desfons

Résumé : Depuis 1980, nous assistons selon l’auteur à la ruine des prophètes, des messies et des guides. Les intellectuels deviendraient des acteurs dans le débat public, s’obligeant à participer, plus concrètement qu’auparavant, à des expériences et des luttes, et à mettre en veilleuse l’abstraction des idées et des théories, tout en continuant à défendre la morale et la justice universelles. Est-ce la fin des intellectuels ?

Les Années transistor

1994 / France / Atlantic film / 52’

Réalisation : Gilles Nadeau

Résumé : Ce film retrace les étapes de l’aventure du transistor, qui allait changer la société entre 1955 et 1975. Il a marqué l’histoire culturelle et politique d’une génération, notamment en amplifiant et accélérant les changements de mentalité.

Les Années TSF

1991 / France / Atlantic film / 54’

Réalisation : Philippe Collin

Résumé : Un témoignage de l’importance de la TSF et des premières années de la radio vu à travers le prisme de numéros d’artistes des années trente et quarante.

L’Antenne est à nous (La señal es de todos)

2007 / Venezuela / Panafilms, ANMCLA, Foro itinerante de Participación Popular et Avila TV / 56’

Réalisation : Angel Palacios

Résumé : Le 27 mai 2007, le contrat de diffusion de la chaîne privée du Venezuela RCTV sur le réseau hertzien s’est achevé. À travers les témoignages d’avocats, d’intellectuels et de militants des médias alternatifs, le film dénonce la logique des chaînes commerciales.

L’Apprentissage d’une méthode

2002 / France / Callysta productions et Voix Sénart / 60’

Réalisation : Michael Hoare

Résumé : À partir des actions de son prédécesseur, le Comité des mal logés, et l’occupation de la place de la Réunion en 1990, l’association Droit au logement exerce une maîtrise grandissante des rapports avec les médias et de l’interaction avec le calendrier politique. Au moment du squat de la rue René Coty en 1993, le DAL a pu mesurer l’impact des images pour attirer l’attention de l’opinion publique, et donc des politiques, sur les mauvaises conditions de logement subies par les pauvres et les exclus de la région parisienne.

Après la guerre - novembre 2006 : carnet d’un séjour au Liban

2008 / France / Sylvain Baldus / 59’

Réalisation : Sylvain Baldus

Résumé : Pendant 33 jours, en juillet et août 2006, Israël bombarde le Liban. Le parti chiite du Hezbollah oppose une forte résistance à cette offensive qui s’achèvera sur un cessez-le-feu sans victoire pour Israël. Cependant, le bilan humain et matériel est très lourd pour le peuple libanais. Trois mois plus tard, en novembre 2006, le réalisateur constate les ruines causées par les bombes israéliennes, mais aussi l’extrême fragilité d’une société libanaise torturée par les frontières communautaires. Il s’interroge alors sur la question de la résistance. Résistance à un ennemi commun emmenée presque exclusivement par le Hezbollah.

Après le bip, c’est à moi : 01 42 30 37 37

2000 / France / Les Films à Lou et C9 Télévision (Lille) / 52’

Réalisation : Marie Tavernier

Résumé : Tout est parti de messages d’auditeurs entendus dans l’émission « Là-bas, si j’y suis » de Daniel Mermet sur France Inter, du désir de connaître ceux qui se cachaient derrière ces voix touchantes et vraies.
Ce fut la découverte de vies dans lesquelles la radio, cet univers commun à tous, existait de manière forte dans le quotidien. Ce sont des univers qui se mélangent en une imaginaire communauté d’auditeurs que le film a voulu saisir.

Aristide And The Endless Revolution

2005 / États-Unis et Suisse / Baraka Productions, Interflix Studio, Télévision Suisse-Romande (TSR) et WXEL Miami / 84’

Réalisation : Nicolas Rossier

Résumé : Le film est une enquête fouillée sur les événements qui ont conduit le président haïtien Jean-Bertrand Aristide, élu démocratiquement, à quitter le pouvoir par deux fois, sous la pression des États-Unis avec la complicité de la « communauté internationale ».

Arnold à la conquête de l’Ouest

2005 / France / Article Z et The Governator / 80’

Réalisation : Alex Cooke

Résumé : Lorsque la star du cinéma Arnold Schwarzenegger se lance dans la course électorale pour devenir gouverneur de Californie parmi 135 autres candidats, la campagne prend des airs d’émission de télé-réalité.

Art Director’s Cut : Michel Mallard

2005 / France / MMB Films et École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg / 18’

Réalisation : Alain-Paul Mallard

Résumé : Film-manifeste à la première personne dans lequel Michel Mallard, directeur artistique dans la presse de mode, explique le métier de l’intérieur. Il se pose les questions suivantes : Comment faire entendre que l’innovation, l’émotion, devraient être l’essence des magazines de mode ? Qu’ils doivent aspirer à réfléchir et même devancer l’énergie créative d’une époque, et non lui renvoyer son pâle reflet ?

L’Art du chant et l’art du piano : la légende des grandes voix filmées

1996 / France / Idéale Audience, Imalyre Gourpe France Télécom et IMG Artists / 3 × 56’

Réalisation : Donald Sturrock

Résumé : Comment cinéma et télévision ont-ils abordé l’opéra et ses stars, des premiers films muets aux productions télévisées des années soixante ? Anthologie en deux parties.
1 - De nombreux extraits prouvant que les chanteurs d’opéra (Caruso, Kirsten Flagstad, Rosa Ponselle et bien d’autres) ont joué dans des films bien avant l’invention du parlant.
2 - Plusieurs perles rares des premières années de la télévision : Leontyne Price dans Aïda, Joan Sutherland dans Les Huguenots, Maria Callas filmée lors de la représentation de La Traviata, montée par Visconti en 1958.

Art et communication

1997 / France / CNC et Délégation aux Arts Plastiques et Délégation au Développement et aux Formations / 26’

Réalisation : Michel Quinéjure

Résumé : Dans les années 1950, le sociologue américain Marshall McLuhan invente le concept de village planétaire ; il invite l’artiste à y témoigner des situations de déséquilibre créées par le développement intensif de certains médias. 40 ans après, des artistes utilisent les outils de communication pour rendre compte du monde qui les environne.

Assigné à résidence

1997 / France / Cargo films, France 2, BBC, Ikon-TV (Pays-Bas) et TV 4 (Suède) / 27’

Réalisation : Jean-Jacques Beineix

Résumé : Ce film raconte le lent cheminement de Jean-Dominique Bauby, atteint d’un locked-in-syndrome, dans son combat quotidien pour écrire l’un des livres les plus singuliers de la décennie. Il vous emporte dans ses rêveries d’homme immobile, son humour et sa foi dans la vie.
Jean-Dominique Bauby occupe les fonctions de rédacteur en chef du magazine féminin Elle lorsque, le 8 décembre 1995, il subit une attaque cérébrale. Totalement paralysé, mais l’esprit intact, il est prisonnier de son corps. Seul, son œil gauche lui permet, d’un battement de paupière, de rester en contact avec le monde extérieur. C’est à l’aide de ce mode de communication sans précédent que Jean-Dominique a dicté patiemment son livre Le Scaphandre et le Papillon. Le film nous invite à suivre le parcours étrange de cet écrivain hors du commun.

Au fil du son : un portrait de Yann Paranthoën

2007 / France / Mille et Une Films et TV Rennes 35 / 52’

Réalisation : Pilar Arcila

Résumé : Fils d’un tailleur de pierre breton, Yann Paranthoën est né à l’Île Grande en 1935 et y est mort en 2005. On le connaissait avant tout comme réalisateur radiophonique, mais il était bien plus que cela. Tout à la fois bruiteur, archiviste et compositeur, le son se mettait soudain à évoquer des images entre les mains de ce maître du magnétophone. Le film nous fait partager l’intimité de ce véritable tailleur de sons, qui se méfiait autant de la définition du documentaire que de celle de la musique.

Au nom d’Anna

2007 / France / CAPA Presse TV / 29’

Réalisation : Manon Loizeau

Résumé : La voix d’Anna Politkovskaia s’est tue en 2006. Que reste-t-il de la journaliste russe aujourd’hui ? Au nom d’Anna est un carnet de route sur les traces de ceux qu’elle connaissait, qu’elle défendait, de ceux aussi qui poursuivent son combat.

Audiences : des journalistes au procès Papon

2000 / France / Yenta / 100’

Réalisation : Rafaël Lewandowski

Résumé : Comment journalistes, chroniqueurs et dessinateurs judiciaires ont retransmis au public le déroulement de l’un des plus grand procès de l’Histoire, celui de Maurice Papon.

Auf wiederst@nd : que vienne la résistance

2000 / Belgique / Abysse production, WIP (Wallonie image production), Polymorfilms, Radowsky films et RTBF Bruxelles / 51’

Réalisation : Simon Arazi et Vincent Hufty

Résumé : Alors que la presse internationale découvrait l’ampleur du phénomène Haider et faisait de lui un véritable monstre médiatique, les réalisateurs ont considéré l’Autriche sous un autre angle : celui de la résistance.
Les jeunes opposants à Haider libèrent leur refus du dogmatisme avec l’aide des nouvelles technologies de l’information, qui leur permettent d’organiser des mobilisations rapides et efficaces et de gérer les manifestations, pour se confronter ainsi à l’apathie politique de la société autrichienne au quotidien.

Australie : le reporter du bush

1993 / France / Point du Jour et France 3 Faut pas rêver / 12’

Réalisation : Patrick Boitet

Résumé : À lui seul, le journaliste Erwin Chandla couvre, au fin fond de l’Australie, une zone grande comme deux fois la France. Certes, cette zone est désertique et sa densité de population très faible, mais il raconte le bush comme personne.

L’Autobiographie de Nicolae Ceausescu

2011 / Roumanie / ICON production / 180’

Réalisation : Andrei Ujica

Résumé : Utilisant exclusivement des images d’archives, notamment celles de la télévision nationale roumaine et des Archives Nationales du Film, le film évoque la période durant laquelle Nicolae Ceausescu a dirigé la Roumanie (1965-1989).

Autopsie d’une enquête

1999 / France et Belgique / ARTE GEIE, ARTE Belgique et RTBF Bruxelles / 112’

Réalisation : Jean-François Bastin et Wilbur Leguebe

Résumé : Fait unique en Belgique : pendant quinze mois, la télévision a retransmis en direct les travaux de la Commission parlementaire chargée de faire l’autopsie de ses institutions (justice, police, Parlement, gouvernement). Les travaux de la commission d’enquête parlementaire « chargée d’examiner la manière dont l’enquête, dans ses volets policiers et judiciaires, a été menée dans l’affaire Dutroux-Nihoul et consorts » ont tenu la Belgique en haleine. La retransmission en direct des débats a connu un énorme succès d’audience.

Les Autoroutes de l’information

1997 / France / Yann Nguyen Minh / 4 × 13’

Réalisation : Yann Nguyen Minh

Résumé : « Allô la Terre » est une série d’émissions documentaires encyclopédiques à visée pédagogique. Misant sur l’interdisciplinarité, chaque émission aborde un thème suivant 4 ou 5 axes : géographie, histoire, vie quotidienne, sciences et techniques, arts et culture. La brièveté des sujets (de 2 à 6 minutes en moyenne) permet de présenter une réflexion concise mais néanmoins fouillée.

L’Autre Côté de la réalité immédiate

2003 / France / Pierre Villemin / 20’

Réalisation : Pierre Villemin

Résumé : À partir de textes de Fernando Pessoa, Noam Chomsky, René Thom et d’Emil Cioran notamment, le réalisateur cherche à réaliser un autoportrait documenté, engagé et poétique, valant également tentative d’engagement politique et démarche amoureuse.

L’Autre Voix du Vietnam

2005 / France / Arrimage Production et Cités télévision / 58’

Réalisation : Bernadette Mermier

Résumé : À la fin des années soixante-dix, de nombreux boat-people vietnamiens se sont réfugiés dans l’agglomération lyonnaise. Depuis, tous les dimanches, « La Nouvelle Voix du Vietnam » se fait entendre deux heures durant sur les ondes radiophoniques lyonnaises. Au fil des émissions, les itinéraires des animateurs, tous réfugiés ou issus de réfugiés ayant fui le Vietnam, prennent corps.

Aux chiottes le CSA

2006 / France / Zaléa TV / 10’

Réalisation : Robert Le Haineux

Résumé : Dans la tradition de René Vautier et de Pierre Falardeau, une étude détaillée et personnalisée d’un cadenas institutionnel qui verrouille soigneusement les flux d’images dans l’espace public, par l’un des fondateurs de Zaléa TV.

Aux quatre coin-coins du Canard enchaîné

1987 / France / Productions Bernard Baissat, BPI (Bibliothèque publique d’information), RTBF Bruxelles, TSR (Télévision suisse romande), Planète et France 3 / 93’

Réalisation : Bernard Baissat

Résumé : En 1916, Maurice Maréchal fonde le célèbre hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné afin de faire entendre une voix qui se distingue de celle de la propagande pratiquée par la « grande » presse. Ce documentaire retrace plus de soixante-dix ans de l’histoire du journal, en donnant la parole à ceux qui l’écrivent et le dessinent, et explique comment il est parvenu à préserver son identité.

Avec mes quelques rides

1999 / France et Belgique / Candela productions, France 3 Ouest et RTBF Bruxelles / 52’

Réalisation : Brigitte Baron-Chevet

Résumé : Jeanne, Hélène, Simone et Marcelle ont entre 78 et 80 ans. Elles vivent toutes dans un foyer pour personnes âgées à Brest, et rien dans leur vie passée d’ouvrière, de vendeuse ou de femme au foyer ne les prédisposait à faire de la télévision. Arrière-grands-mères dynamiques, pleines d’humour, de joie de vivre, elles collaborent au seul programme audiovisuel fait en France par et pour les anciens. D’interviews en plateaux, de montages en caméras cachées, mais aussi à travers leur vie quotidienne, nous faisons connaissance avec ces « seniors » qui n’ont pas peur de montrer leurs rides.

Aventures et jeunesse

2003 / France / Patrick Jeudy / 52’

Réalisation : Patrick Jeudy

Résumé : Le réalisateur se souvient de son enfance et des moments inoubliables passés en compagnie des personnages du « Petit Théâtre de la jeunesse » sortis tout droit des récits de la Comtesse de Ségur. Il revoit le visage de Mehdi, dans Belle et Sébastien, puis il revient sur ses rêves d’adolescents rythmés par les aventures de Thierry la Fronde interprétées par Jean-Claude Drouot, et celles des Chevaliers du ciel, des Globe-trotters et des Compagnons de Baal. Viennent ensuite les mystères de Belphégor, puis le passage vers la vie d’adulte avec le Dom Juan de Marcel Bluwal interprété par Michel Piccoli.

Les Aventures scandaleuses de « Mimi » Papandreou

1998 / France / Bernard Debord / 26’

Réalisation : Bernard Debord

Résumé : Ce film analyse le fonctionnement de la presse à scandale grecque et ses répercussions sur la vie privée et la vie publique. Il raconte comment l’ex-femme de Papandreou, le « patriarche » du socialisme grec, est devenue dans la presse « Mimi Porno ». Intrigue, manipulation, l’ex-hôtesse de l’air n’a qu’un but, retrouver une crédibilité dans l’opinion publique et participer à la vie politique grecque. Enquête et interviews pour décrypter la machine à scandale.

L’Avocat de la terreur

2007 / France / Wild Bunch et Yalla Films / 135’

Réalisation : Barbet Schroeder

Résumé : Enquête sur l’avocat controversé Jacques Vergès. Des entretiens, des images d’archives permettent d’évoquer les différentes étapes de son parcours, ses combats, les polémiques et les interrogations qui entourent certaines périodes de sa vie. Une place est également réservée à la réception médiatique et politique de ses prises de position et du choix de ses clients.

Les Avocats du « salopard »

2006 / France / Joseph Beauregard / 52’ et 81’

Réalisation : Joseph Beauregard

Résumé : Ce film suit les quatre avocats qui défendent Émile Louis, accusé dans l’affaire des « Disparues de l’Yonne », de leurs séances de travail aux échanges avec la presse judiciaire en passant par les audiences.

Avoue Cognacq-Jay

1995 / France / Centre audiovisuel de Paris et France 2 / 52’

Réalisation : Georges Goldman et Thierry Kübler

Résumé : Histoire de la télévision française sous l’Occupation, ce film est conçu sans complaisance comme une enquête sur la seule télévision ayant fonctionné de 1943 à août 1944, à travers le regard croisé d’hommes et de femmes, français et allemands, animés par une même passion : la télévision. Avoue Cognacq-Jay retrace cette aventure étonnante et méconnue, qui, en 1944, dota la France d’un outil de télévision parmi les plus modernes : Cognacq-Jay.


Titres suivants :
- de B à C ;
- de D à E ;
- de F à G.

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Comme on peut le lire sur son site Internet, « La Maison du doc gère depuis 1994 une base de données informatique, unique en son genre, la plus exhaustive possible, sur les films documentaires produits chaque année en Europe francophone. [...] La base de données compte à ce jour plus de 34 000 titres ». Celle-ci est consultable en ligne.

[2Par exemple, nous n’aurions pas inclus les documentaires ayant un format court-métrage.

Voir aussi...

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !