Observatoire des media

ACRIMED

Création de la « Convergence des Médias du Tiers Secteur »

Nous publions ci-dessous le communiqué de presse annonçant la création de la Convergence des Médias du Tiers Secteur. Tous les liens renvoyaient au site de Fréquence libres. Ils sont périmés (décembre 2013) (Acrimed)

Dans la continuité de l’« Appel de Marseille »(lien périmé) proposant la « création d’une coordination des médias du tiers secteur », des responsables et des représentants de ces médias se sont réunis à Montreuil, le 1er octobre 2006, au lendemain de la première session des « Etats généraux pour une information et des médias pluralistes », dans le but d’arriver à une meilleure connaissance réciproque, de renforcer les synergies entre leurs divers organismes, d’organiser des actions pour mieux faire connaître les médias du tiers secteurs et leur permettre d’obtenir les moyens nécessaires à la réalisation de leurs missions.

Ils continueront à diffuser largement l’« Appel de Marseille », déjà signé à ce jour par 20 télévisions, 21 radios, 19 organes de presse écrite, 20 sites internet, 19 organismes divers (culturels, associations de médias et autres...), 11 médias ou associations de médias étrangers et 160 personnalités (élus locaux, sénateurs, parlementaires, journalistes, responsables de médias, chercheurs, enseignants, utilisateurs de médias). Signature (lien périmé) et liste des signataires(lien périmé).

Les responsables et les représentants de médias réunis à Montreuil ont souhaité donner à la coordination le nom de « Convergence des médias du tiers secteur » (associatifs et indépendants). Ils ont désigné un collectif de neuf personnes pour animer et coordonner ses actions : Gabrielle Anars (journaliste), Alexis-Marise Bique (Blog H&S3A), Esteban (P’tit Gavroche, guide des médias alternatifs), Gérard Fumex (journaliste, Annecy), Boris Perrin (Zalea TV, télévision alternative), Denis Rougé (Les Pieds dans le Paf), Jacques Soncin (Corali, Coopération des radios libres), Thomas Gauthier (Passerellesud.org) et Christophe Tréhet (Transrural initiatives).

La « Convergence des médias du tiers secteur » (CMTS), conformément aux objectifs qu’elle s’est fixés, invite les médias associatifs et indépendants et leurs utilisateurs, qui se reconnaissent dans l’ « Appel de Marseille », à la rejoindre dans ses activités :

Dénoncer l’instrumentalisation du Csa en émanation du parti au pouvoir
- A l’occasion des nominations au Csa, en janvier 2007, prendre des initiatives dénonçant la non-représentativité et le non-pluralisme de cette institution nommée par le président de la République, le président du Sénat et le président de l’Assemblée nationale, tous trois membres d’un même parti politique, une instance présidée par un cacique de ce même parti.

« Ici l’ombre », une semaine d’actions, début février 2007
- Tenus dans l’ombre, dans une existence souterraine, ce sont nos médias qui donnent la parole à des personnes, des communautés et des talents qui ne trouvent nulle part où la faire entendre, car maintenus à l’écart des projecteurs de l’actualité formatée. Ces médias de l’ombre sont entrés en résistance face à l’univers médiatique marchand et étatique dominant. Pendant une semaine, l’opération « Ici l’ombre » permettra à chaque média, selon sa personnalité, son format et sa ligne éditoriale, d’illustrer une facette de son activité : émissions de radio et de télévision, publications web, dossiers de presse, événements festifs, présentation d’artistes...

Un portail Internet et une liste de diffusion
- Réaliser un portail internet qui permettra d’accéder aux informations et aux sites concernant le tiers secteur des médias ;
- Etablir une liste de diffusion favorisant le contact et le débat entre les animateurs du secteur.

Des « Maisons des médias libres » en région
- Créer, dans chaque région, des « Maisons des médias libres », dans le but de renforcer les solidarités entre les médias associatifs et indépendants, qui bénéficieront ainsi de lieux d’information et d’animation.

Deux rencontres nationales
- Se rencontrer, au cours du mois de janvier 2007, pour une première évaluation des actions déjà entreprises ;
- Préparer une rencontre nationale des médias du tiers secteur, fin 2007, à la suite des élections présidentielles et législatives. Cette rencontre permettra de tirer le bilan des résultats électoraux et d’organiser les pressions sur les nouvelles autorités pour que soient assurés le développement de nos médias et leur place dans la société, à un niveau égal à celui des deux autres secteurs, marchand et public.

Pour contacter la Convergence (mien périmé, décembre 2013) :

Montreuil, le 2 octobre 2006.

*On appelle médias du tiers secteur les radios, les télévisions, les organes de presse écrite, les sites internet, qui ne font partie ni du secteur public ni du secteur marchand. Généralement sous forme associative, ils sont indépendants des puissances financières, des institutions de l’Etat et des obédiences confessionnelles.

 
  • Enregistrer au format PDF

Le Magazine électronique d’Acrimed (numéro 163-septembre 2016)

Édito, agenda, sélections d’articles et de livres...

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.