Observatoire des media

ACRIMED

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

par Acrimed,

À l’instar d’Acrimed, qui doit régulièrement faire appel à la générosité de ses lecteurs, lectrices et de ses sympathisant-e-s pour pouvoir assurer sa survie financière, plusieurs journaux et sites d’information traversent actuellement une crise de financement qui met parfois en péril leur existence même. Nous relayons ici l’appel de Basta !, média indépendant centré sur l’actualité économique, sociale et environnementale, et qui a besoin de notre, de votre, soutien (Acrimed).

Basta ! n’est pas financé par des groupes industriels, des unes racistes et populistes pour faire le buzz, des divertissements people, des pétrodollars, ou de la publicité. C’est pourquoi Basta ! a besoin de votre soutien. Une information libre et de qualité a un prix. Si vous pensez que l’existence de médias indépendants est plus que jamais indispensable, qu’il est nécessaire de dépolluer l’information pour que chacun puisse faire du tri dans le brouhaha médiatique, soutenez Basta !, et faites un don jusqu’au 31 décembre.


Les enjeux

La pluralité de la presse semble bien fragile. Au sein des rédactions, des journalistes continuent à faire sérieusement leur travail. Mais les pressions, voire les cas de censure avérés, se multiplient. Pour leurs ressources financières, les journaux sont de plus en plus dépendants des gros annonceurs. Ce qui pose de graves problèmes d’indépendance sur des sujets cruciaux.

À ces menaces, s’ajoute une concentration oligarchique des grands titres de presse : en terme de diffusion, près de 90% des principaux journaux d’information générale – quotidiens nationaux, hebdomadaires d’actualité, quotidiens et grands magazines économiques – appartiennent à seulement huit groupes industriels, grandes fortunes ou gros investisseurs. Prendront-ils le risque que les journaux qu’ils possèdent dérangent leurs intérêts ?

Même sur le plan juridique, la pression se fait plus forte. Le gouvernement a souhaité, en vain pour l’instant, sanctuariser « le secret du droit des affaires ». Lors du vote sur l’état d’urgence, plusieurs députés ont proposé de rétablir le contrôle de la presse.

Face à ces périls, l’existence d’une presse indépendante des intérêts économiques et des publicitaires est plus que jamais indispensable. Basta ! fait partie de cette nouvelle presse sans concession qui émerge. Basta ! ne peut compter que sur ses lectrices et lecteurs, de plus en plus nombreux, pour garantir son indépendance. Alors, pour dépolluer l’information, soutenez Basta !


Ce que propose Basta !

Depuis sa création il y a sept ans, Basta ! a publié plus de 5000 articles et lancé un Observatoire des multinationales sur les pratiques sociales et environnementales des grandes entreprises.

- Plus de 400 enquêtes sur les dérives de la finance, le brevetage du vivant, les multinationales, le monde du travail, l’agro-alimentaire, la surveillance généralisée, les grands projets inutiles, les traités de libre-échange, les nano-technologies... ​

- Plus de 250 reportages en France, en Europe et dans le monde qui donnent la parole à tous les acteurs, impliqués localement dans la lutte contre les inégalités, la défense des travailleurs, les mouvements écologistes, la solidarité internationale, ou la construction des alternatives de demain. ​

- Près de 130 grands entretiens pour recueillir les analyses et les points de vue d’acteurs engagés dans les secteurs de la santé, du social, de l’écologie, de la lutte contre les discriminations, des chercheurs, des journalistes, des intellectuels. Pour prendre du recul et décrypter notre société. ​

Chaque jour, nous essayons comme d’autres de faire vivre un journalisme de résistance, engagés dans notre époque, attentifs aux mouvements de fond et aux mutations qui bouleversent notre monde. « Journalisme de résistance » parce que nous nous sentons à contre-courant, loin des titres racoleurs, des Unes aguicheuses, des articles qui brossent dans le sens du poil. Nous sommes les médias de demain, ceux dont notre société a aujourd’hui cruellement besoin.

Un journalisme d’éducation populaire, qui revient à ses fondamentaux : enquêter, décrypter, raconter, en offrant à chacun des outils pour sa propre émancipation intellectuelle.


À quoi sert votre don ?

À Basta !, pas de publicités intrusives en quête de votre temps de cerveau disponible. Pas de « publi-reportages » pour plaire à de puissants groupes industriels. Ni de unes racistes et populistes pour faire le buzz. C’est grâce à votre soutien financier volontaire que nous pouvons faire vivre une presse indépendante, une information d’intérêt général et accessible.

Soutenir Basta !, ce n’est pas seulement faire un don parce que vous appréciez nos articles. C’est aussi croire qu’il ne peut y avoir de vitalité démocratique, de débat politique, de changement réel sans des médias qui font vraiment leur travail : un journalisme d’utilité publique.

Plus de 800 000 lecteurs nous lisent chaque mois. Vous êtes plusieurs milliers à nous soutenir chaque année. Par votre soutien, vous offrez à d’autres lecteurs, d’autres citoyens, des enquêtes, des reportages, des articles, qui déclencheront peut-être des prises de conscience, des envies, des révoltes, des questionnements.



Nos dépenses, en 2014 :


Soutenez-nous !

Le développement d’une presse indépendante est aujourd’hui essentiel pour rendre compte d’informations souvent ignorées par les médias mainstream, imaginer des alternatives et dynamiser une démocratie bien terne. L’avenir de Basta ! dépend de la participation de ses lecteurs à l’aventure. Pour que Basta ! puisse poursuivre son travail d’enquêtes et de reportages, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. L’information, même en accès libre, a un coût. Soutenez-nous ! Dépolluons l’information !

 
  • Enregistrer au format PDF

Le Magazine électronique d’Acrimed (numéro 163-septembre 2016)

Édito, agenda, sélections d’articles et de livres...

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.