Observatoire des media

ACRIMED

Lu dans "Le Canard enchaîné" (23 juillet 2003)

Armes irakiennes : Adler creuse profond

Alexandre Adler, " groupe multimédia à lui tout seul ", passe " bruyamment " le " mur du çon ", selon le "Canard enchaîné" (23 juillet 2003). Dans sa " chronique " sur France Culture (21 juillet), il offre, à propos des révélations de l’après-guerre d’Irak, une analyse d’une hauteur de vue digne des exigences supérieures de cette station :

" Il est plus raisonnable de penser que ces armes biologiques et chimiques ont existé (...) et pour des raisons que personne n’explique valablement alors qu’elles sont toutes simples : Saddam Hussein craignait que l’utilisation (...) d’armes chimiques aurait (sic) entraîné une riposte des Américains et des Anglais (...) il a regroupé ses armes (...) et a préféré les enterrer profondément (...) ou en détruire un grand nombre (...), ce qui évidemment ridiculiserait Américains et Anglais, on voit d’ailleurs le résultat aujourd’hui. "

Et les " dégâts collatéraux ". 

 
  • Enregistrer au format PDF

Michel Onfray critique la presse à la serpe

Pour le philosophe médiatique, la liberté de la presse n’existe pas. Ce qui ne l’empêche pas de l’inonder de ses tribunes !

Un « Conseil de la Presse » ? À quelles conditions et comment

Note d’Acrimed à l’intention de Madame Sirinelli, chargée de mission

Gilles Leclerc, réputé pour ses « ménages », recruté au « Comité d’éthique » de Radio France

Comme dans le cas d’Isabelle Giordano, plus c’est gros, plus ça passe (pour l’instant… ?)