Observatoire des media

ACRIMED

Appel pour la diversité du documentaire sur France 3 !

Nous publions ci-dessous un appel publié » sur le site « Sauvonsledoc.net » (Acrimed)

Alors que la suppression de la publicité sur France Télévisions était censée favoriser la création sur le service public, le documentaire de création est mis à mal sur France 3. Les cases documentaires se font de plus en plus irrégulières, notamment pour la « Vie comme un roman » et la « Case de l’Oncle Doc », qui accueillent, chaque samedi, des productions documentaires variées et originales. Plus grave encore, la « Case de l’Oncle Doc », qui propose une sélection de documentaires issue de toutes les régions de France, a vu son horaire de diffusion déplacé de 00 H 15 à 0h30 et pourrait, tel que cela a été annoncé « du bout des lèvres », être relégué à 1H 15, voire 1H30 du matin ! On nous avait pourtant annoncé que la suppression de la publicité « avancerait » les horaires des programmes et non l’inverse !

Ce nouvel horaire, s’il est confirmé, est inacceptable. Il pénalise une production régionale indépendante et créative qui trouve régulièrement un écho favorable parmi les chroniqueurs de la presse nationale. Ses films, même si ils sont produits ou réalisés en région, portent sur des sujets à dimension universelle.

Rappelons que France 3 est aussi la chaîne des régions et qu’il est de sa mission de promouvoir les oeuvres de création issues de la diversité régionale. Force est de constater que le centralisme a encore frappé sur la chaîne historique des régions ! Ces mesures s’ajoutent, en effet, à la diminution, ces cinq dernières années, des espaces de diffusion régionaux : soirées du mardi, puis du jeudi, supprimées, décrochage du samedi après-midi réduit à sa portion congrue etc...

En défendant le droit à un horaire de diffusion décent pour la « Case de l’Oncle Doc », nous défendons le droit à l’indépendance et à la diversité de la production documentaire, le droit du téléspectateur à choisir d’autres formes, d’autres points de vue que les « standards » proche du reportage imposés par la diffusion en début de soirée.

La « mise au donjon » de la « Case de l’Oncle Doc » par France 3 nous semble donc en contradiction absolue, non seulement avec sa mission de promotion des régions, mais aussi avec l’esprit proclamé de la réforme de l’audiovisuel public. Loin de favoriser la création et sa diversité, elle marginalise un peu plus encore la production régionale indépendante qui est l’une des garantes de cette diversité.

Nous demandons donc que le documentaire retrouve une programmation régulière sur France 3 et ne soit plus la variable d’ajustement de ses programmes. Nous demandons, en particulier, que la « Case de l’Oncle Doc » retrouve sa place chaque samedi en seconde partie de soirée afin d’assurer aux téléspectateurs « la garantie de tous les choix" »(comme le proclame, mal à propos, le slogan de France Télévisions).

Nous appelons, enfin, tous les pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux qui participent au financement du documentaire à faire valoir, avec nous, le droit à la diversité régionale et culturelle que France 3, conformément à sa mission de service public, est supposée garantir.
{}

{}

***


Appel signé par les organisations de réalisateurs suivantes :

- SAFIRE ALSACE Société des Réalisateurs de Films Indépendants en Région Est.
- SAFIRE LORRAINE Société des Auteurs réalisateurs de Films Indépendants en Région Lorraine
- SAFIR NORD Société des Auteurs réalisateurs de Films Indépendants en Région Nord
- L’association des réalisateurs de Languedoc-Roussillon "REAL"
- L’ARBRE Auteurs & Réalisateurs en BREtagne
- ATIS, Auteurs et techniciens de l’image et du son en Aquitaine
- Collectif [LES BANDITS DU DOC [1]
- ADDOC Association des cinéastes documentaristes
- La SRFSociété des réalisateurs de films
- La SCAM Société civile des auteurs multimedia
- FILMS EN BRETAGNE (Union des Professionnels)
- L’APAB (Association des Producteurs Audiovisuels de Bretagne)
- L’APAA (Association des Producteurs Audiovisuels d’Alsace )
- L’ASPAN (Association des Producteurs Audiovisuels du Nord-Pas de Calais)

- Voir l’appel et la liste des réalisateurs et producteurs qui l’ont signé sur le site « Sauvonsledoc.net »

- - Voir également, datant de 2006, un autre appel : « Vers une mise à mort du documentaire de création en Alsace ? »

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Lien périmé, 30-11-2012.

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !