Observatoire des media

ACRIMED

Une Lettre ouverte de 2001

A propos de René Farabet et de l’Atelier de Création Radiophonique

à Madame la Directrice de France-Culture

Le 6 janvier 2001, une Lettre ouverte à Madame la Directrice de France-Culture à propos de René Farabet et de l’Atelier de Création Radiophonique (titre d’Acrimed) était rendue publique, accompgnée d’une longue liste de signataires.

La Direction de France Culture a mis fin à la collaboration de René Farabet au titre de producteur coordinateur de l’Atelier de Création Radiophonique, le 30 décembre 2001.

Nous regrettons cette décision brutale.

René Farabet a pris en charge l’ACR, à la suite d’Alain Trutat, initiateur de l’ACR, dans l’héritage du Club d’essai de Jean Tardieu et du Studio d’essai de Pierre Schaeffer.

L’Atelier de Création Radiophonique existe depuis 32 ans et doit être considéré comme un acquis du Service Public. Il constitue, depuis cette date, le lieu d’expérimentation des nouvelles formes d’expressions sonores. Chaque semaine il est un espace de création. Il est l’outil de formation par excellence de générations entières d’auteurs, compositeurs, chargés de réalisation, réalisateurs, chefs opérateurs et opérateurs du son, soucieux d’ouvrir l’espace radiophonique " aux songes et aux sons extérieurs " et de tenir compte, dans les méthodes de travail propres à la radiophonie, des recherches contemporaines effectuées dans les autres domaines, arts plastiques, cinéma, littérature, etc.

Cette année, deux productions de l’ACR ont été primées :

" Une étoile nommée Absinthe. Tchernobyl " de René Farabet, Prix Italia.

" Une famille… à Mantes-La-Jolie " de Kaye Morthley, Prix Europa.

Aujourd’hui, quel avenir pour l’ACR ?

La radio évolue, mais la réflexion sur la matière, sur la forme et le fond de l’expression radiophonique est toujours d’actualité.

L’ACR doit rester un lieu de travail, à la fois critique et ludique, sur la réalité et l’imaginaire.

Nous demandons que l’ACR garde ce qui fait sa spécificité et son identité, c’est à dire :


- ses moyens techniques et financiers

- son lieu de fabrication

- son principe d’équipe

- son temps d’élaboration

- son indépendance

- sa liberté d’expression thématique et artistique

- sa place sur la grille

Paris, le 6 janvier 2001

Signataires de la lettre (par ordre alphabétique ... approximatif)

jacques audiard -mehdi ahoudig - georges aperghis - janine antoine - sophie audureau - frederic acquaviva - caroline baratoux - shan benson - hubertus biermann - jean bollery - pierre bouillin - herve birolini - luc bongrand - marie-helene bernard - christine bernard-sugy - nicole-lise bernheim - christine bertocchi - patrick bœuf - monique burguiere - arnaldo calveyra - jean-christophe camps - eric la casa - hazel carr - ana de carvalho - marie chapouilie - xavier charles - paule chavasse - anne cheptou - michel chion - catherine de la clergerie -michele cohen - michel collet - pierre constant - mimika cranaki - michel creis - ghislaine david - jeannette demeester - bernard dengler - jacques donguy - jean-danie donguy - jurgen ellinghaus - maria faustino - peggy franston - esther ferrer -augusti fernandez - jean-marc fombonne - anne garnier - christian gattinoni - alexandre gherban - charles gil- sophie gosselin - claude guerre - claude giovannetti- jean-luc guionnet- cl. hampel-joel hubault - mathilde jeanclos - tom johnson - veronique jolivet - martine kaufmann - maria klonaris - peter kral - frank lambert - bernard lagnel - paola lago - virginia larner - joelle leandre - jean-jacques lebel - urs leimgruber - catherine lemire - bernadette lesache - michael lonsdale - denise lucioni - thierry madiot - alain mahe - pierre marietan - rozen martinais - jean marcourel - andree may - philippe megiat - pierre minne - yanik miosser - fatima miranda - jean-marc montessa - kaye mortley - jean-francois neollier -andrew orr - julien ottavi - aline pailler - yann paranthoen - jean-luc parent - emmanuel petit - serge pey - li ping - henry pilsbury - clotilde pivin -jacques rebotier -dominique repecaud - christine rey- carole rieussec - jean christian rist - jean-loup riviere - jean-pierre robert - carol robinson - henri ronse - jon rose - edith scob - michel sodoroff - jean-charles sirjacq - jean-louis sheffer - laurent flieder - jacques taroni - marie-france thivot - katerina thomadaki - yvette tuchband - alain trutat - arnaud touveron - lucio urrubia - monique veaute - valentine verhaege - michel vogel - claire vogel - georges waysand - jean-mathieu zhand - etc …

 
  • Enregistrer au format PDF

Michel Onfray critique la presse à la serpe

Pour le philosophe médiatique, la liberté de la presse n’existe pas. Ce qui ne l’empêche pas de l’inonder de ses tribunes !

Un « Conseil de la Presse » ? À quelles conditions et comment

Note d’Acrimed à l’intention de Madame Sirinelli, chargée de mission

Gilles Leclerc, réputé pour ses « ménages », recruté au « Comité d’éthique » de Radio France

Comme dans le cas d’Isabelle Giordano, plus c’est gros, plus ça passe (pour l’instant… ?)