Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

À la « Une » de Corse-Matin, des croix gammées sur une synagogue associées à une femme voilée

par Julien Salingue,

Le 29 septembre, une synagogue a été profanée à Bastia : des croix gammées ont été tagguées sur les murs du bâtiment, provoquant une légitime indignation. Cet acte immonde, dont on ne connaît pas encore les auteurs, suscite une importante couverture médiatique de la part des médias locaux, entre autres Corse-Matin, qui a placé aujourd’hui l’information en « Une », photo à l’appui.

Chacun aura remarqué le choix de la photo : la synagogue, les croix gammées et… une femme voilée. Le photographe a-t-il soigneusement attendu le passage de cette femme (et de son enfant) ? Ou a-t-il profité d’une « heureuse » coïncidence ? Nous ne le savons pas. Toujours est-il que la photo se retrouve en « Une » de Corse-Matin... Volontaire ou pas, le message est tout sauf implicite. Si un tag nazi sur une synagogue est ignoble, lui associer l’Islam ne l’est guère moins.

Julien Salingue

NB : Nous ne doutons pas que Corse-Matin aura à coeur de s’expliquer sur le caractère volontaire, ou non, de cet amalgame islamophobe.

 
  • Enregistrer au format PDF

Lire : Faire sensation. De l’enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique, de Roy Pinker

Une analyse détaillée de la médiatisation d’un fait-divers.

Acrimed aux côtés des manifestants contre les ordonnances et autres macronades

Nous étions là le 12 septembre. Nous serons là le 21 et le 23. Quels sont nos motifs ?

La politique au miroir déformant des séries télévisées

Fictions didactiques, ou puissants instruments idéologiques ?