Observatoire des media

ACRIMED

Politiques de la dépolitisation (2) : portraits et icônes

... Subordonner les débats de fond à la personnalisation

Articles

La médiatisation des campagnes électorales double et redouble la figure du récit sportif par celle du feuilleton. Un feuilleton dont la mise en scène, presque intégralement dédiée non aux textes mais aux personnages, tend à transformer les programmes en simples éléments de décor. Certes, cette personnalisation est partiellement inhérente au mécanisme de l’élection présidentielle, mais le traitement médiatique en accentue les effets et en modifie les formes.

Sous couvert de proximité et de popularité, on assiste simultanément à une désacralisation et à une starisation du politique. Lors de la campagne de 2007, les candidats sont présentés comme de « braves gens » et pour certains d’entre eux comme des « stars ».